Porphyre n° 531 du 27/03/2017
 

USAGE DE STUPÉFIANTS

S’informer

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


Dans une décision rendue le 5 décembre 2016, le Conseil d’État considère que le test salivaire de détection immédiate de produits stupéfiants ne constitue pas un examen de biologie médicale devant à ce titre être effectué par un biologiste médical ou par un médecin. La position du Conseil d’État autorise donc l’employeur à procéder à un test ayant pour seul objet de révéler, par une lecture instantanée, l’existence d’une consommation récente de substance stupéfiante. À l’officine, le titulaire peut pratiquer ce test s’il suspecte un adjoint ou un préparateur d’être sous l’emprise d’une drogue, un tel comportement à risque au comptoir pouvant exposer les patients à un danger pour leur santé et leur sécurité. Les modalités de ce contrôle doivent être prévues dans le règlement intérieur ou dans une note de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Envisagez-vous de réduire vos stocks de tubes de doses et granules d’homéopathie ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK