Maîtriser la synergie des solutions naturelles - Porphyre n° 530 du 28/02/2017 - Revues
 
Porphyre n° 530 du 28/02/2017
 

Exercer

Formation

Auteur(s) : Christine Julien

Parcours de phyto-aromathérapie. Développer un conseil expert en phyto et en aroma en toute situation est l’objectif de la formation de trois jours espacés d’un mois proposée par Praxipharm.

Si vous en avez assez de vendre des produits à base d’huiles essentielles ou de phyto sans maîtriser ce que vous donnez, voilà la formation qu’il vous faut ! Le parcours expert en phyto-aromathérapie de Praxipharm propose, en trois journées espacées d’un mois, de vous livrer les bases pour un conseil associé de qualité en phytothérapie et en aromathérapie. « Et en toute sécurité », ajoute Geoffrey Suberville, pharmacien formateur(1) et div du module.

Du sur-mesure

« L’avantage d’une journée par mois est d’éviter un “gavage” d’informations. Cela permet de mettre en place les connaissances à l’officine… et de revenir la fois suivante avec plein de questions », plaisante le pharmacien. En attendant, les journées sont riches, pour le néophyte comme pour l’officinal plus familier du « naturel ». La première est consacrée aux généralités sur l’aroma et les plantes, et le conseil. Que donner à un enfant ? À une femme enceinte ? Quelles sont les principales familles d’huiles essentielles et leurs contre-indications ? Puis, place aux troubles du sommeil et à la fatigue. Madame s’endort facilement mais se réveille la nuit ? « Je propose de l’eschscholtzia en gélules, que j’associe à la diffusion de mandarine rouge, pour son effet psychique », donne en exemple Geoffrey Suberville. Le patient se réveille fatigué ? Place à l’épinette noire pour un « coup de boost » grâce à son effet cortisone-like.

Les deux, mon capitaine !

Huiles essentielles ou phytothérapie ? Pour le formateur, elles ne s’opposent pas, bien au contraire : « Je donne beaucoup d’exemples, leur présente les avantages et les inconvénients des huiles et des plantes et leur explique les belles synergies que l’on peut faire ». À chacun de choisir selon ses habitudes, la praticité et le patient. Le formateur n’hésite pas aussi à faire sentir et goûter les huiles. « Le tea tree est un excellent antiviral et antibactérien mais il a un goût horrible qui reste en bouche, alors que des alternatives mieux tolérées existent ».

Ici, c’est moi l’expert

Les deuxième et troisième jours, place aux pathologies ORL, digestives, veineuses, dermatologiques, aux maux de la femme, à la douleur, l’arthrose… Près de deux heures sont également dédiées au merchandising. « Avoir un bon niveau en phyto-aroma, c’est bien, le faire savoir, c’est bien aussi… » Geoffrey Suberville combine ses conseils avec un peu d’homéo et de micronutrition. Parce que son objectif est que tout officinal puisse ajouter sa patte à une demande de pastilles pour le mal de gorge ou à une ordonnance de dermato. Aucun souci pour tout retenir, chacun repart avec des fiches. De quoi faire profiter son équipe…

(1) Outre Geoffrey Suberville, la formation est animée selon les dates et les lieux par Sylvie Vinet, préparatrice formatrice.

En pratique

Durée : 3 jours non consécutifs. Dates et lieux : voir agenda ci-contre. Contact : 02 28 03 00 00 ; www.praxipharm.fr Coût : 930 € HT. Prise en charge Actalians : oui.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !