Porphyre n° 530 du 28/02/2017
 

Édito

Christine Julien


Si mes calculs sont exacts, 15 698 206 boîtes de zolpidem et 11 316 662 de zopiclone ont été remboursées par l’Assurance maladie en 2016(1). Les fraudes seules n’expliquent pas l’énorme consommation de ces hypnotiques. Alors, soit une majorité de Français a eu de sévères soucis de sommeil, soit nombre de prescripteurs n’ont pas respecté les RCP, qui limitent la durée de prise à quatre semaines, réduction posologique comprise. Rappelons que ces médicaments symptomatiques (lire p. 6) traitent par définition des symptômes et non la cause. L’ordonnance sécurisée pour le seul zolpidem permet de se poser un instant. De réfléchir à sa prescription si on est médecin et à sa consommation si on est patient. Et si on est préparateur, on rappellera les règles d’hygiène du sommeil et la prise du médicament sur une courte ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK