Porphyre n° 529 du 31/01/2017
 

S’informer

Actus


Après le decès d’un nouveau-né le 21 décembre 2016 en lien probable avec l’administration de l’Uvestérol D, le médicament a été suspendu et Uvestérol ADEC, réservé à l’usage hospitalier, a été placé sur liste I(1). Des malaises, parfois graves, imputables à la prise d’Uvestérol D ou ADEC, sont connus depuis 1996 d’après la revue Prescrire. Depuis 2006, en dépit des mesures mises en place par l’Agence du médicament, 23 cas de malaises graves (7 avec Uvestérol D et 16 avec ADEC) ont été notifiés, toujours selon Prescrire(2). Fausse-route, malaise vagal avec pâleur, bradycardie ou cyanose, le mode d’administration serait en cause… Aucun malaise de ce genre n’est décrit avec les autres spécialités à base de vitamine D non associée à utiliser désormais : Adrigyl, Zyma D et Sterogyl.(1) Journal officiel du 12 janvier ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez-vous continuer à pratiquer des tests antigéniques malgré les baisses de tarif ?


Solutions

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK