Les tire-lait - Porphyre n° 529 du 31/01/2017 - Revues
 
Porphyre n° 529 du 31/01/2017
 

Savoir

Le matériel

Auteur(s) : Alexandra Chopard

Mécanique ou électrique, à l’achat ou à la location, un tire-lait permet d’extraire le lait maternel dans certaines situations. Leurs caractéristiques déterminent le choix.

Définition

• Un tire-lait est une pompe manuelle ou électrique destinée à extraire le lait des seins maternels en imitant la succion du bébé.

• Si le tire-lait a une finalité médicale – soulager un engorgement, mamelon pathologique –, c’est un dispositif médical marqué CE de classe I pour un modèle mécanique (Dodie…) et de classe IIa pour un électrique. Les téterelles sont alors des dispositifs médicaux de classe I.

Principe de la succion

• Le rythme naturel de succion du bébé évolue au cours d’une même tétée. Rapide au début pour induire l’arrivée du flux de lait, il devient plus lent ensuite, c’est la phase d’expression. Outre le rythme, le bébé exerce une force de succion.

• Le tire-lait idéal devrait reproduire la succion « naturelle ». Seuls les modèles électriques les plus récents s’en approchent.

Fonctionnement

Un tire-lait est une pompe, reliée par une tubulure souple à une téterelle. Cet embout, appliqué sur le sein et centré sur le mamelon, provoque des petites dépressions successives. Ces mini-aspirations déclenchent le réflexe d’éjection du lait, recueilli sur un biberon. Le lait est soit donné au bébé après avoir placé une tétine sur ce biberon, soit stocké (voir plus loin).

Indication

Un tire-lait permet d’exprimer son lait pour :

→ stimuler la lactation puis l’entretenir quand bébé ne peut téter : prématuré, hospitalisé… ;

→ constituer une réserve afin de remplacer une ou plusieurs tétées : absence de la maman, prise d’un médicament (substitut nicotinique…) ou d’alcool avant une soirée prévue ;

→ soulager un engorgement des seins ;

→ vider complétement le sein en fin de tétée afin de stimuler la lactation.

Composition

Tire-lait manuel

• Description : de forme cylindrique, il comprend un système de pompe actionné en manuel par une poignée, un récipient collecteur de lait et une téterelle.

→ La téterelle est un embout en forme d’entonnoir ou de corolle en silicone doté de coussinets pour le confort : avec bulles (DBB Remond…), alvéoles massantes (Dodie, MAM, Philips Avent…). Tête pivotante chez Nuk First Choice, Dodie…

→ La poignée permet de bien positionner l’appareil et d’exercer une aspiration dont la force se règle (Dodie). La puissance d’aspiration et la fréquence dépendent de l’action de l’utilisatrice via la poignée (Harmony de Medela, manuel d’Ameda, Natural d’Avent 4) ou une molette (Green de MAM).

→ Le récipient collecte le lait. En polypropylène, de 120 à 160 mL, il peut recevoir une tétine. Il est fourni plus ou moins complet (Harmony de Medela, MAM…), voire avec des pots de conservation (Philips Avent).

Tire-lait électrique

• Description : boîtier pesant jusqu’à 4 kg qui contient la pompe fonctionnant à l’aide d’un moteur. Il nécessite un kit de pompage pour les modèles dédiés à la location. Ceux destinés à l’achat par un particulier sont plus légers et fournis avec les accessoires.

Téterelle et biberon de recueil sont reliés à la pompe par une tubulure abouchant sur le vase d’expansion destiné à récupérer tout débord de lait pour protéger le moteur. Certains modèles se présentent dans une box (Kitett), légère et compacte : Lactaline (Ameda), Dodie….

→ Bouton (s) de réglage : un bouton « vacuum » (vide) commande la puissance d’aspiration et le bouton « cycle », le rythme des dépressions. Parfois, un seul bouton gère ces deux positions.

→ Matériau : plastique résistant.

• Le kit de pompage « simple » ou « double » selon que la maman souhaite tirer son lait sur un ou deux seins en simultané. Spécifique à chaque marque, il comporte :

→ une téterelle : sorte de corolle, dont la partie évasée s’applique sur l’aréole. Lisse ou texturée avec coussinets massants, elle est en polypropylène et/ou silicone ou en élastomère, de taille standard, 24 mm. D’autres tailles sont disponibles et à mesurer avec réglette ou application smartphone (KolorYou de Kitett) ;

→ un biberon de recueil : en polypropylène de 150 à 250 mL, stérilisable, qui recueille et/ou stocke le lait ;

→ un tube de raccordement en polypropylène du biberon de recueil au tire-lait par lequel la pompe provoque l’extraction.

• Source d’énergie : secteur, piles, allume-cigare.

• Mode d’emploi : puissance et rythme d’aspiration sont réglables via deux boutons pour Fisio Box Pro (Kitett, DTF Medical), Lactaline Personal (Ameda), Fisio Box (Kitett, DTF Medical), ou un seul avec deux positions préréglées. C’est l’utilisatrice qui décide du passage « stimulation » à « expression ». Symphony (Medela) démarre par une phase de stimulation de 2 minutes puis bascule automatiquement sur l’expression (ou en manuel avant si le lait arrive précocement). Medela Swing est doté d’un boîtier amovible.

• Modèles : Lactina (Ameda)1, Swing, Swing Maxi, Freestyle, Symphony3 (Medela), Dodie Tire-lait électrique, Kitett Pro Box2, Una Ameda, Natural, Double Natural (Avent)…

Accessoires

Ils permettent la conservation du lait au réfrigérateur (48 heures) ou au congélateur (quatre mois). Certains sont spécifiques à la marque.

• Sachets : pré-stérilisés, de 120 à 180 mL, ils tiennent debout une fois pleins. Ils se ferment via un Zip : Pump & Save (Medela), sachets Avent5 ou Lansinoh. Pump & Save se scratche sur le tire-lait manuel avant usage.

• Pots de conservation : réutilisables et stérilisables, ils stockent jusqu’à 150 mL de lait. Certains s’ajustent sur la téterelle ou les tétines pour éviter de transvaser : pots étanches Avent, biberons de recueil et stockage Medela, flacons de stockage Lansinoh.

Entretien

• Avant la première utilisation : stérilisation (eau bouillante…) des parties en contact avec le lait et/ou le sein (téterelle, connecteur, valve, membrane, biberon…) selon la notice.

• Pour les fois suivantes, il n’est pas besoin de désinfecter : laver à l’eau chaude savonneuse et sécher les éléments cités ci-dessus. Nettoyer le bloc moteur des modèles électriques avec un chiffon propre et humide. Si du lait a pénétré dans le tuyau ou en cas de condensation, le débrancher, le stériliser et le suspendre à l’air pour le sécher ou faire fonctionner l’appareil 2 minutes.

• Pour un appareil loué en pharmacie : rinçage avec nettoyage du vase d’expansion et séchage en laissant tourner la pompe. Nettoyer l’extérieur et vérifier la propreté du filtre moteur.

Législation

• Prescription location et achat : par tout médecin ou sage-femme, sur une ordonnance au nom de la maman. Préciser simple ou double pompage et le modèle du kit « simple » ou « double », un seul pour toute la durée de la location. Le kit se prescrit sur la même ordonnance.

• Inscription à la LPP : les tire-lait sont inscrits sous lignes génériques au titre I, chapitre « matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques », « DM pour autres traitements et articles divers », « Articles divers ».

• Prise en charge LPP : elle est assurée pour la location hebdomadaire d’un modèle électrique sans mention de durée et pour l’achat du kit, ainsi que pour l’acquisition d’un modèle manuel ou électrique même si le tarif est très faible (voir plus bas). Il peut éventuellement être complété par une mutuelle.

→ Location hebdomadaire, tire-lait électrique, code 1105712 : 12,07 € par semaine.

→ Achat du kit de pompage, téterelle, biberon, et tube de raccordement, code 1140252 : 6,04 € en expression simple et 12,08 € pour un double pompage.

→ Achat, tire-lait simple, code 1155064 : 0,67 €.

→ Achat, tire-lait double, code 1183534 : 1,17 €.

Avec l’aimable participation d’Isabelle Baumann, directrice commerciale d’Oxypharm.

Critères de choix

→ Manuel : usage occasionnel, mamelons plats ou ombiliqués.

→ Électrique : usage quotidien, mamelons douloureux ou engorgés.

→ Double pompage : plus efficace qu’un « simple pompage », il permet un gain de temps.

Pour un encombrement et un bruit « mini », préférer un achat à la location.

Mémento de la délivrance

→ Sur la prescription, vérifier que sont indiquées les mentions « simple » ou « double » pompage et achat ou location, avec la durée en semaines ou « jusqu’au sevrage ».

→ En cas de location, respecter la bonne adéquation kit et marque du tire-lait.

→ Faire une feuille de soins lors d’un achat pour un éventuel remboursement par une mutuelle. l’ordo

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !