Porphyre n° 527 du 26/10/2016
 

Savoir

Le point sur…

Thierry Pennable

Les modalités de la sédation profonde et continue jusqu’au décès ont été précisées six mois après avoir été prévues dans la loi sur la fin de vie du 2 février 2016, dite « loi Claeys-Leonetti ».


De quelle sédation s’agit-il ?• En médecine, « sédation » caractérise autant le soulagement de la douleur, de l’anxiété, que l’obtention d’un meilleur sommeil par des somnifères par exemple.• En médecine palliative, le terme désigne aussi une pratique visant à traiter la perception d’une situation de détresse vécue comme insupportable par la personne en fin de vie. La sédation est alors utilisée quand tous les moyens disponibles et adaptés n’ont pas permis d’obtenir le soulagement escompté. Ce type de sédation peut être appliqué de façon intermittente, transitoire (voir encadré) ou continue. Dans ce dernier cas, il s’agit de la « sédation profonde et continue jusqu’au décès » prévue par la loi sur la fin de vie du 2 février 2016, dont le décret d’application est paru au Journal officiel du 5 août 2016(1).Dans quelles situations ? La question d’une sédation maintenue ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

D’une manière générale, vous sentez-vous bien formé ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK