Porphyre n° 521 du 06/04/2016
 

L’INTERVIEW

Comprendre

Enquête

Caroline Salotti, responsable grands comptes chez Appel médical.

Jean-Luc Sicnasi, directeur général de 3S Santé.


Les pharmacies sont-elles nombreuses à faire appel à l’intérim ? Caroline Salotti. Environ 15 à 20 % d’entre elles ont recours à l’intérim.Jean-Luc Sicnasi. 2 000 pharmacies clientes environ font appel à nous depuis vingt ans.Quel est le coût du recours à l’intérim, pour un employeur ? J.-L. S. Quand l’intérimaire est payé 21,60 € de l’heure, nous devons multiplier son salaire brut par 1,98 pour rentrer dans nos frais car nous devons lui verser les 10 % de fin de contrat, de congés payés, payer les charges… Nous cotisons aussi pour la formation des salariés en CDI intérimaire. Et nous devons nous rémunérer, payer les personnes qui recherchent les candidats, qui gèrent leurs contrats, etc. Ainsi, nous facturons à l’entreprise environ 2,3 fois le salaire de l’intérimaire. C. S. Ce coût finance une prestation globale incluant recherche du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK