Informer les sportifs sur le dopage caché - Porphyre n° 520 du 26/02/2016 - Revues
 
Porphyre n° 520 du 26/02/2016
 
COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

S’informer

Actus

Auteur(s) : Caroline Bouhala

Ils sont consommés par 16 à 40 % des adultes. Et par nombre de sportifs afin d’améliorer leurs performances, sans forcément se douter de la présence de substances dopantes(1). « Avis aux sportifs, les compléments alimentaires ne sont pas des produits comme les autres » est le message qu’ils pourront lire dans les officines, qui réalisent 51 % des ventes de ces produits. Un an après la signature de la convention antidopage avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, l’ordre des pharmaciens met à disposition des outils d’information et de sensibilisation au dopage lié à l’usage de compléments alimentaires : une affiche et un dépliant pour favoriser le dialogue et un document destiné à l’équipe officinale. Ce dernier contient des informations générales sur le dopage et les compléments alimentaires et des éléments pratiques sur la conduite à tenir. Il présente aussi la norme Afnor NF V94-001 de 2012, qui garantit l’absence de substances considérées comme dopantes dans les compléments ou denrées alimentaires destinés aux sportifs. Une indication utile au vu d’études internationales qui montrent des contaminations par des dopants non mentionnés sur l’étiquetage pour 15 à 25 % des produits analysés. Affiche et document sont disponibles sur le site du Cespharm : www.cespharm.fr

(1) Liste consultable sur http://bit.ly/1mJE0Zq

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !