Micronutrition, macro conseils - Porphyre n° 519 du 26/01/2016 - Revues
 
Porphyre n° 519 du 26/01/2016
 
SANDY CIRILLO

Exercer

C’est vous

Auteur(s) : Vincent Béclin

Quand la flore intestinale va, tout va. Tel pourrait être le credo de Sandy, énergique préparatrice de l’Est. Formée à la micronutrition, elle distille de précieux conseils au comptoir.

C’est par amour que Sandy Cirillo, alors lycéenne, est restée à Sarreguemines quand ses parents quittaient la région. C’est par hasard qu’elle a découvert la pharmacie lors d’un forum des métiers, avant de passer le BP en candidate libre après la naissance de son premier enfant. Mais c’est par choix et conviction qu’elle s’est tournée vers la micronutrition, après un rapide passage par l’homéo et la pédiatrie. Cette fan de sport et de repas entre amis ou en famille a su trouver les bons ingrédients pour développer sa pratique. Dans une grosse officine de Sarreguemines, où tous les préparateurs sont spécialisés, Sandy a fait de la micronutrition son domaine. Cette discipline permet de distinguer une carence d’un ou plusieurs nutriments essentiels au bon fonctionnement de nos cellules et d’apporter des solutions à des problèmes au quotidien – fatigue, douleurs articulaires, eczéma, colique… –, via une prise en charge personnalisée. « On s’intéresse notamment au fonctionnement de notre intestin, considéré par beaucoup comme le deuxième cerveau de l’homme, et, d’après des études, il s’avère qu’avec une complémentation en probiotiques on stimule notre système immunitaire ».

Formations au long cours

Si lactobacilles, vitamines et compléments alimentaires n’ont plus de secrets pour Sandy, le chemin a été long : « Voilà huit ans que je travaille ce domaine. À l’époque, c’était du chinois, même pour les collègues. Aujourd’hui, de plus en plus de clients sont sensibles à ces conseils ». Elle regrette toutefois de ne pas avoir l’appui des médecins face à cette médecine alternative : « Il y a une réelle demande. Les patients veulent des plantes, de l’homéopathie, des huiles essentielles mais on ne peut pas leur donner n’importe quoi ! » Pour répondre au mieux à leurs besoins, Sandy se met régulièrement à la page car elle a la chance de travailler dans une pharmacie dynamique avec une équipe motivée et des titulaires performants : « Les formations que j’ai faites à l’officine avec des laboratoires comme Nutergia ou Pileje m’ont permis de devenir plus experte et de comprendre rapidement les carences et les habitudes alimentaires à changer chez une personne se plaignant d’une pathologie ». Elle n’hésite pas non plus à faire tester les produits. « On se reconnaît parfois dans une thématique, un cas de comptoir, on identifie des gens de son entourage et on les met à contribution ». Et de citer cette personne qui avait raté son permis trois fois à cause du stress et qui a réussi à le décrocher après un traitement à base de magnésium et de plantes à visée calmante.

Trouver les bonnes « cibles »

Quand elle ne gère pas les plannings de la trentaine de membres de l’équipe ou son rayon, Sandy officie à l’accueil, où elle « cible » les clients. « Si la personne donne assez d’informations, je peux lui proposer tout de suite des produits adaptés. Je peux aussi intervenir dans la vente d’un collègue. Le client décide ensuite car cela représente souvent un budget moyen de 30 € par mois ». Quelques animations sur le thème des probiotiques ont également eu lieu à l’officine mais la prise de rendez-vous s’est avérée compliquée.

Au-delà du volume de ventes ou du chiffre d’affaires généré, « le plus gratifiant est quand le bouche-à-oreille fait son effet et que les clients reviennent nous remercier ». Serait-ce ce qu’on appelle la reconnaissance du ventre ?

Sandy Cirillo

Âge : 37 ans.

Formation : CAP et BP de préparateur.

Lieu d’exercice : Sarreguemines (57).

Ce qui la motive : exercer un métier qui évolue sans cesse, entourée d’une équipe soudée.

Si vous étiez une titulaire ?

Je serais limite trop gentille mais attentive à mes responsabilités.

Si vous étiez une cliente ?

Je serais en attente de bons conseils et d’instructions vis-à-vis des médicaments qui me sont prescrits.

Si vous étiez un médicament ?

Je serais un probiotique, pour l’équilibre vital qu’il apporte au quotidien.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !