Porphyre n° 499 du 01/02/2014
 

CONTRACEPTION

Actus

C.J.


La remise sur le marché français de Diane 35 et de ses génériques, prévue dans le courant du mois de janvier 2014, s’accompagne de restrictions d’indication et de mises en garde renforcées, a informé l’ANSM le 14 janvier 2014.Sept mois après les suspensions d’AMM, ces mesures ont été prises dans le cadre de la réévaluation du rapport bénéfice/risque des spécialités contenant l’association acétate de cyprotérone 2 mg et éthinylestradiol 35 µg par la Commission européenne.En cause, un risque thromboembolique veineux (TEV) – connu et rare – 1,5 à 2 fois plus important chez les utilisatrices de Diane 35 que chez celles recourant à des contraceptifs oraux combinés (COC) à base de lévonorgestrel. Ce surrisque veineux pourrait être comparable à celui des femmes sous COC contenant du désogestrel, du gestodène ou de la drospirone. Ainsi, Diane ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous

Allez-vous continuer à pratiquer des tests antigéniques malgré les baisses de tarif ?


Solutions

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK