Pharmavet n° 232 du 01/01/2018
 

Édito

Anne Delorme-Mariannie


2017 est une année à oublier bien vite, une année électorale, morose, où le marché vétérinaire a fait du surplace. 2018 devrait bénéficier d’un contexte économique autrement favorable.Nos contacts sur le terrain nous remontent quelques grands chantiers pour le développement du conseil vétérinaire à l’officine.Pour les animaux de compagnie, la vente des contraceptifs félins et canins sur prescription s’avère totalement inadaptée à la réalité. Il n’y a pas d’ordonnances vétérinaires, c’est un fait ! Pourtant, les contraceptifs restent indispensables pour de nombreux propriétaires, qui les achètent à l’officine et pas chez le vétérinaire. Hypocrisie ou réalisme ? C’est à la profession de régler en urgence ce dossier. Idem pour les topiques à usage local à base de corticoïdes, les vermifuges pour chevaux à base d’ivermectine, les AINS par voie orale, les sarolaner…Et ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK