ChatGPT, le DRH qu’il vous manque - Pharmacien Manager n° 239 du 01/11/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 239 du 01/11/2023
 
RESSOURCES HUMAINES

PRATIQUES

MANAGEMENT

Auteur(s) : Carole De Landtsheer

Les recruteurs commencent à s’approprier le logiciel d’intelligence artificielle ChatGPT pour trouver des candidats et apprendre à mener un entretien d’embauche. Mais concrètement comment utiliser ce nouvel outil ? Quels sont ses avantages ? Ses limites ?

Recruter un collaborateur requiert du temps et de la méthodologie, a fortiori depuis que l’officine manque de personnel et qu’elle doit rester attractive. Le hic : les pharmaciens n’ont, pour la plupart, pas été formés aux techniques RH et ne sont pas forcément à l’aise pour gérer les tâches liées à un recrutement, en commençant par la rédaction de l’offre d’emploi. La solution se trouverait-elle du côté de ChatGPT ?

Une aide au recrutement.

Lancé en novembre 2022 par la société OpenAI, ce robot conversationnel, capable de créer du div à partir d’une simple instruction écrite (nommé « prompt »), révolutionne le domaine de l’assistance virtuelle et impacte de nombreuses sphères dont celle des ressources humaines. Cet assistant high-tech constituerait, en effet, un bon appui pour se lancer dans une embauche. Mais attention, « il ne s’agit pas d’un outil de recrutement ; mais plutôt d’une aide au recrutement », tempère Thibault Winka, pharmacien et directeur général de la plateforme d’emploi Team Officine. Son atout premier ? « Un gain de temps considérable et une plus grande productivité », avance Dan Guez, cofondateur du groupe OpenSourcing, car « ChatGPT donne accès à une base de connaissance extraordinaire et à un taux de réponses inégalé ». Il vous faudra, toutefois, vous familiariser avec l’art du « prompt », ce court div qui indique à l’intelligence artificielle ce que l’on attend d’elle (il existe d’ailleurs des formations pour rédiger des prompts), car « plus ce prompt comportera d’éléments, de mots-clés, plus il sera précis et plus la réponse sera qualitative », souligne Pascale Hauet, pharmacienne, coach et consultante en ressources humaines.

Une offre d’emploi rédigée en dix secondes.

En premier lieu, ChatGPT peut être utile pour la rédaction d’une offre d’emploi, rendre le div plus fluide, préciser les contours du poste. Se servir de ChatGPT, c’est un peu comme lorgner sur des annonces d’emploi publiées par des confrères pour y puiser l’inspiration, ou chercher des idées de mise en forme ou de contenu sur Google, mais en plus rapide et plus créatif car il générera des pistes, des idées auxquelles on n’avait pas songé. « Encore aujourd’hui certaines annonces sont trop sommaires » observe Thibault Winka. Elles ne sont pas vendeuses et sont écrites dans un style télégraphique : « Pharmacie de quartier cherche pharmacien en CDI ». « On lui fournit toutes les précisions sur la typologie de l’officine, le poste proposé et sur les conditions de travail et il rédige l’annonce », détaille Pascale Hauet. Au final, « ChatGPT va fournir une trame, un super brouillon. Il peut aussi aider à peaufiner une offre d’emploi, qu’on lui soumettra, en suggérant des améliorations », poursuit Thibault Winka. Une amélioration qui peut passer par une formulation plus attrayante, un ton plus accrocheur, si on le lui demande. S’ajoute la possibilité de lui faire pré-rédiger des e-mails de prises de rendez-vous ou de refus de candidature bienveillants…

Toujours garder du recul.

Mais, attention, ce procédé a ses revers. Rappelons que ChatGPT « ne comprend pas ce qu’il écrit. Il ne fait que construire des phrases en prédisant le mot qui doit venir ensuite, sur la base des divs qui ont servi à l’entraîner. Il donne des réponses qui se lisent bien et qui semblent vraisemblables mais qui ne reposent sur aucune forme de compréhension ou d’argumentation », avertit Thomas Gouritin, consultant en intelligence artificielle et en chatbots. Pour cette raison, ses réponses sont standardisées, stéréotypées, parfois simplistes et peuvent aussi comporter de parfaites âneries. La consigne : « repasser derrière, garder un esprit critique et adapter le div en fonction de votre officine, en le personnalisant et en restant cohérent avec votre marque employeur, ce qui fait la singularité de votre entreprise », prévient Thibault Winka. Car si l’annonce (qu’il s’agisse du vocabulaire ou du ton employé) ne correspond en rien au style de la pharmacie, l’entretien d’embauche aura des chances de tourner court. « Alors que la quête de sens et de valeurs est devenue essentielle dans notre société, imprimer sa patte est le minimum requis. Une annonce lambda pourra induire une perception négative de l’entreprise », souligne Thomas Gouritin.

Affiner un entretien d’embauche.

« Par manque de formation, les pharmaciens ne mènent pas toujours des entretiens très structurés, les questions peuvent être trop attendues ou pas suffisamment adaptées », constate Thibault Winka. Bonne nouvelle : ChatGPT, à qui l’on soumettra la fiche de poste (et, éventuellement, le CV du candidat), est capable de donner une liste de questions à poser, dont certaines nous auraient échappé, pour évaluer les compétences et qualités humaines des postulants. De quoi pousser l’entretien et le rendre plus pertinent. Attention, là aussi, à rester vigilant et à faire le tri. « Il est capable de sortir une question dans laquelle figure un critère discriminatoire », poursuit notre interlocuteur. Autre exemple, s’il s’agit de recruter un profil que l’on connaît mal, comme, par exemple, son prochain comptable, « ChatGPT va exposer clairement et rapidement les compétences et qualités attendues ou encore les mots-clés à rechercher dans un CV ; tous ces indicateurs vont faire gagner un temps fou », ajoute Dan Guez. Mais, qu’on ne se leurre pas, cet outil ne permet pas de trouver le candidat idéal (s’il existe). « Le recrutement reste une histoire de rencontre, de communication et de feeling ; c’est tout sauf une science », rappelle Dan Guez. Autrement dit, ChatGPT va principalement servir à mettre en place une stratégie de recrutement un peu plus qualitative et à mieux « se vendre ».

PAS SI BÊTE

ChatGPT n’est pas une intelligence autonome tapie derrière nos écrans d’ordinateur apte à avoir une réflexion propre. Loin de là. Mais cette nouvelle application de messagerie, relevant de l’IA générative, donne quand même « l’impression d’avoir ouvert une porte sur une nouvelle dimension », commente Dan Guez. Le potentiel de cet outil semble infini. À la version gratuite, s’ajoute désormais la version payante (GPT-4) et ses nouvelles extensions. « Cette version permet notamment de croiser les outils, comme ChatGPT et Excel. Il est, par exemple, désormais possible de demander à ChatGPT d’interpréter un tableau », développe notre interlocuteur. Comme celui de candidats présélectionnés pour un poste, à partir duquel on pourrait, en autres, faire ressortir tous les bac +5 en en faisant la demande à ChatGPT. Autre possibilité : Monica, l’extension gratuite du navigateur Chrome alimentée par ChatGPT, est capable de lire nos mails et de rédiger des propositions de réponse… Bienvenue dans un autre monde !

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !