Laboratoires Lehning - Pharmacien Manager n° 233 du 01/05/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 233 du 01/05/2023
 

MARQUES

INDUSTRIE

Auteur(s) : Carole De Landtsheer

Depuis près de 90 ans, les laboratoires Lehning fabriquent des teintures mères présentes dans tous leurs produits : médicaments, compléments alimentaires et cosmétiques. Un seul mot d’ordre : la médication végétale.

C’est en 1935, année de naissance des laboratoires Lehning, que René Lehning a créé ses premiers médicaments homéopathiques et des préparations à base de plantes pour offrir des solutions naturelles alternatives à la médecine allopathique. Dans les années 1980, le groupe prend alors une dimension internationale, grâce à de nouvelles filiales en Espagne, en Italie, au Canada ou encore au Pakistan. À partir des années 1990, il se lance dans les compléments alimentaires. « En 2020, un nouveau virage est pris avec l’accélération du développement de cette catégorie de produits. Ce statut présente deux avantages : des temps de développement plus courts et la possibilité d’investir d’autres circuits de distribution, comme les magasins bio », indique Rémi Fondeux, responsable marketing des laboratoires Lehning. Aujourd’hui, le portefeuille de l’entreprise est composé de médicaments (soit une cinquantaine dont 40 homéopathiques), qui génèrent 70 % du chiffre d’affaires, de compléments alimentaires (une soixantaine) et de cosmétiques (une dizaine). Le cœur de métier des laboratoires Lehning, la médication végétale, est relayée par de nouveaux packagings.

Quatre ateliers de production.

Le siège et le site de production où est fabriqué l’essentiel des produits des laboratoires Lehning sont installés à Sainte-Barbe, en Moselle. 380 collaborateurs y travaillent. En 2018, une extension des ateliers de production a été inaugurée, soit 2 800 m2 supplémentaires destinés principalement à augmenter les espaces de stockage en teintures mères. Coût total de l’opération : 8,2 M€ pour un gain de productivité estimé à 10 %. « Cet investissement nous permet d’innover davantage et répond à l’intensification de notre production de teintures mères, liée à notre activité de sous-traitance », résume Rémi Fondeux. Quatre nouvelles centrales de traitement d’air ont été ajoutées aux trois existantes pour s’aligner sur les nouvelles réglementations pharmaceutiques. Au total, le site s’étend sur 16 hectares, dont 5 200 m2 consacrés à la production, divisée en quatre ateliers – production liquide, production solide, homéopathie unitaire et fabrication de cosmétiques –, où officient 25 personnes. Au total, neuf lignes de fabrication automatisées servent à conditionner les produits jusqu’à la mise en étui : flacons, tubes, pots, blisters et piluliers.

Un haut niveau d’exigence.

« Les lignes de production des médicaments homéopathiques et des compléments alimentaires sont les mêmes. Nous avons recours aux mêmes process et la qualité des produits est identique », souligne Virginie Pietrowski, responsable production au sein des laboratoires Lehning. Pour la fabrication des teintures mères, la première étape consiste à réceptionner les plantes, achetées sous forme sèche ou fraîche (90 %), puis à les couper en morceaux de 1 à 2 cm avec un broyeur à couteaux. Ces plantes sont majoritairement issues de l’agriculture biologique (à hdiv de 85 %). « Nous mesurons leur taux d’humidité, effectuons des pesées et ajoutons de l’eau purifiée, fabriquée sur place, et de l’alcool pharmaceutique, pour les faire macérer plusieurs semaines dans des cuves en inox de 100 à 5 000 litres », poursuit notre interlocutrice. Chargés en principes actifs, ces macérats sont filtrés à l’aide d’une centrifugeuse pour ne retenir que les solutions liquides : les teintures mères et les extraits hydroalcooliques.

Dilution ou imprégnation.

Placées dans des cuves de stockage, ces solutions sont analysées par le service de contrôle qualité pour vérifier le dosage des principes actifs, la teneur en alcool, l’absence de pesticides et de métaux lourds ainsi que le poids des résidus secs. Elles sont ensuite diluées dans des cuves de 2 000 litres (montée en dilution progressive), installées dans une salle sous atmosphère contrôlée, jusqu’à obtenir la dilution finale souhaitée. Plusieurs teintures mères sont employées pour la fabrication des médicaments, comme le best-seller L52, l’un des fleurons des laboratoires Lehning, composé d’une dizaine de teintures mères. Pour la fabrication des granules et des doses homéopathiques, les teintures mères sont imprimées sur des grains neutres dans une turbine d’imprégnation qui tourne sur elle-même.

Des compléments alimentaires plus concentrés.

Côté compléments alimentaires, deux galéniques sont proposées : liquide (les produits reçoivent sensiblement le même traitement que les médicaments homéopathiques sauf à être moins dilués) et solide (gélules et comprimés). « Des poudres de plantes sont alors combinées et homogénéisées par des mélangeurs cylindriques à pales de 200 kilos », résume Virginie Pietrowski.

Le mélange est ensuite mis en gélules par une géluleuse. Celles-ci sont alors emballées dans des blisters, ou réparties dans des piluliers depuis la création d’une nouvelle ligne de production, en décembre 2022, qui permet d’assurer le remplissage de 720 piluliers par heure. Dans les tuyaux, « l’achat, en 2023, d’une nouvelle géluleuse et l’installation d’une nouvelle ligne de conditionnement sous blister permettront d’augmenter les cadences de production (40 000 gélules et 300 blisters par minute) », révèle notre interlocutrice. Enfin, l’usine s’inscrit également dans une démarche écoresponsable grâce notamment à des panneaux photovoltaïques (5 000 m2), qui couvrent 40 % des besoins électriques, et à cinq pompes à chaleur qui ont pour effet de réduire la consommation de gaz pour le chauffage des bâtiments, etc., afin de préserver la source première de la production, mère Nature.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !