RURAL GAGNANT ! - Pharmacien Manager n° 231 du 01/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 231 du 01/03/2023
 

REPORTAGE

Auteur(s) : Fabienne Colin

La pharmacie de la Canche à Marconnelle, un village d’un millier d’habitants, ronronnait à moins de 500 k€ de chiffre d’affaires annuel. Jusqu’à ce que son nouveau titulaire, Jean-Luc Hitimana, la transforme en un lieu de services : de la téléconsultation aux semelles sur mesure, en passant par le suivi des diabétiques. Résultat, la fréquentation a quintuplé et le chiffre d’affaires a triplé depuis 2015.

À L’ENTRÉE DE LA PHARMACIE DE LA CANCHE, À MARCONNELLE, DANS LE PAS-DE-CALAIS,

un fléchage vert au sol indique clairement de filer tout droit. Pourtant, en cet après-midi de décembre, une patiente habituée des lieux n’en fait qu’à sa tête, passant directement d’un pas pressé à gauche. Au comptoir, le titulaire Jean-Luc Hitimana l’interpelle et lui demande : « On peut faire quelque chose pour vous aider ? » En fait, Carole a déjà eu recours au service de téléconsultation de l’officine et pointe du doigt la cabine Medadom. À moins d’une semaine de Noël, la maman veut vite soigner sa fillette Eva. Elle s’installe devant l’écran et décroche un créneau dans 40 minutes. « Je n’ai pas réussi à voir un médecin. Ici, avec la boîte [c’est ainsi qu’elle nomme la cabine, NdlR], j’ai un rendez-vous et une ordonnance », explique la jeune femme venue également avec « papy ». Elle compte profiter de l’occasion pour présenter à son père le service pour lequel il faut un smartphone, une carte Vitale et une carte bancaire. À peine Carole sortie, une autre femme arrive avec son garçonnet et demande à partir de quel âge un enfant peut bénéficier d’une téléconsultation. « Ceux qui l’ont testée en parlent autour d’eux », remarque Jean-Luc Hitimana.

Gagner en visibilité.

Installée dans un territoire qui a perdu trois médecins en moins de dix ans, la pharmacie de la Canche a mis en place depuis novembre 2021 un service de téléconsultation qui est en réalité une des briques d’une stratégie bien plus large. « J’ai voulu remettre l’officine au centre du village. J’ai voulu lui rendre sa place en lui donnant les moyens de capitaliser sur le conseil et en devenant un touche-à-tout », explique Jean-Luc Hitimana pour résumer le cap qu’il s’est fixé en s’installant pour la première fois, à Marconnelle, en 2015. La dernière refonte du point de vente datait de 1982. Un autre siècle ! Après des travaux finalisés en 2019, l’officine s’intègre parfaitement à ce village-rue. En façade, l’enseigne de l’officine s’étend sur sept places de parking. Le fronton signale à la fois le nom de la pharmacie, celui de son groupement, Giropharm, et son offre de matériel médical et d’orthopédie. Avec le logo de Giropharm et trois vitrophanies dédiées à l’espace diabète et à la cabine de téléconsultation, la ­pharmacie de la Canche renvoie l’image à la fois d’un commerce de son temps et d’un espace de santé. Trois croix vertes ajoutent à sa visibilité : une led lumineuse classique, une autre à double-face au-dessus d’un écran publicitaire sur le trottoir et, enfin, un insigne géant, peint sur le mur devant la place de livraison. Pour les habitants comme pour les gens de passage en route vers la Côte d’Opale, il est désormais facile de repérer l’officine et de se garer juste devant.

Une surface de vente modernisée.

La pharmacie a été réagencée, puis agrandie passant de 75 à 140 m2 et automatisée. « L’investissement a notamment été rendu possible par l’accompagnement de Giropharm grâce à des étalements de paiement de stock », précise le titulaire. L’agenceur Mobil M a organisé l’intérieur. Un rayon consacré aux bébés a d’ailleurs vu le jour. Tel un cocon, il a été placé en marge du flux, au fond de l’officine. À droite de l’entrée, une cabine de confidentialité a également fait son apparition. Signalée comme un « espace diabète » en façade et comme un « Espace RDV » sur sa porte, elle est utilisée ce jour-là surtout pour des tests et vaccins.

Capitaliser sur l’équipe.

Pour accompagner ce nouvel écrin désormais mis aux normes, Jean-Luc Hitimana a eu l’audace de recruter avant même que le flux de clientèle ne l’impose. Dès le premier semestre 2019, il s’entoure, contre l’avis de son expert-comptable, d’une adjointe trentenaire comme lui, Anne-Claire (diplôme d’université Pharmacie Vétérinaire pour les animaux de compagnie), et d’une préparatrice dotée d’une expérience de 28 ans dans le métier, Catherine, également formée à l’orthopédie et en phyto­aromathérapie. Si l’objectif était d’anticiper la croissance de l’officine, ce staff motivé par le projet a aussi permis de rester tout le temps ouvert pendant les confinements. Dans le même esprit de montée en compétences, la pharmacie de la Canche forme actuellement deux apprentis préparateurs Jérémy et Laurène. Cette dernière a pour particularité d’ambitionner de devenir pharmacienne via une passerelle entre le Deust Préparateur et la formation officinale. Et, depuis cet été, la croissance de l’officine étant constante, un poste de conditionneuse/rayonniste a également été créé. Entre la gestion des promis, le rangement des livraisons, le remplissage des rayons, l’emballage d’une crème pour les mains à offrir aux patients pour la nouvelle année, etc., Sandrine, ex-assistante de direction dans un magasin Aldi, n’a pas arrêté une seconde le jour de notre reportage. La stratégie de Jean-Luc Hitimana est donc claire : multiplier les services ciblés en fonction des besoins locaux en se dotant d’une équipe expérimentée, augmenter sa visibilité dans la rue, mais aussi dans le village (lire p. 22). Résultat, la pharmacie de la Canche a triplé son chiffre d’affaires depuis 2015. À la fin de son exercice fiscal 2022, il tutoyait le million et demi d’euros.

ÉQUIPE

1 titulaire, 1 adjointe,

1 préparatrice,

1 conditionneuse/rayonniste, 2 apprentis, 1 agent d’entretien et des intervenants extérieurs tels qu’1 coiffeur et 1 podologue.

DURÉE DES TRAVAUX

De novembre 2018 à juillet 2019

INVESTISSEMENTS

360 k€ pour la surface de vente et 53 k€ de robot (Swisslog)

SURFACE TOTALE (AVANT/APRÈS TRAVAUX) 75 m2/140 m2

SURFACE DE VENTE (AVANT/APRÈS TRAVAUX) 30 m2/85 m2

CA 2022 (À FIN AOÛT)

1,45 M€

RÉPARTITION DU CA ACTUEL PAR TAUX DE TVA

9 % de TVA à 0 %

60 % de TVA à 2,1 %

12 % de TVA à 5,5 %

12 % de TVA à 20 %

7 % de TVA à 10 %

TAUX DE MARGE COMMERCIALE

31 %

PANIER MOYEN

50,67 € (sur ordonnance), 16,25 € (hors ordonnance)

FRÉQUENTATION

102 clients/jour

GROUPEMENT

Giropharm

ENSEIGNE

Giropharm

SERVICES

Vaccins, dépistage (Covid-19, grippe, diabète), livraison, prothèses mammaires/capillaires, PDA ambulatoire, téléconsultation, MAD avec Orkyn, scan ordonnance, etc.

NORME DE QUALITÉ

Iso 9001

STÉPHANE DAGICOUR

PODOLOGUE, FONDATEUR D’ORTHOSTEDA

Pour être en mesure de proposer des semelles sur mesure à ses patients, Jean-Luc Hitimana a fait appel à la société Orthosteda. L’équipe officinale a ainsi les moyens de fournir au fabricant d’orthèses un dossier technique personnalisé.

Comment avez-vous rencontré Jean-Luc Hitimana ?

C’est Jean-Luc qui m’a contacté le premier. Il reprenait une officine dans une zone dépeuplée et il voulait pouvoir répondre à l’ensemble des demandes de sa patientèle, notamment celles sur les semelles orthopédiques et sur le suivi du diabète. À mon avis, c’est un précurseur car la pharmacie du xxie siècle sera un lieu où quantité de prises en charge seront possibles.

Comment avez-vous mis en place ce service ?

D’abord, nous avons installé à la pharmacie de la Canche notre système informatique doté d’une plateforme baropodométrique qui permet de prendre une photo et des mesures en 3D. Ensuite, nous avons formé l’équipe officinale pour qu’elle puisse nous envoyer les données [questionnaire patient, mesures, prescriptions, photo, vidéo, etc., NdlR] de façon cryptée. 72 heures après, l’officine reçoit les semelles et un compte-rendu. Il n’y a plus qu’à prévenir le patient !

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !