Les Trois Chênes - Pharmacien Manager n° 221 du 01/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 221 du 01/05/2022
 

MARQUES

INDUSTRIE

Auteur(s) : Peggy Cardin-Changizi

Porté par un nouvel actionnaire, Les Trois Chênes, laboratoire spécialisé dans les compléments alimentaires et les produits de bien-être naturels, vient d’investir 10 M€ dans son site de production et de logistique. Son ambition est de renforcer sa présence sur le marché officinal français, mais aussi à l’export qui pèse déjà plus de 30 % de son CA.

Voilà bientôt trente ans que Les Trois Chênes fabrique et distribue, notamment en pharmacie, des compléments alimentaires et des produits naturels à base de plantes. Plusieurs de ses références figurent d’ailleurs dans les Top vente de divers rayons, comme la coloration, l’immunité, le sommeil ou la minceur… Mais, face à une demande de production croissante ces dernières années et à une bonne dynamique des compléments alimentaires, le laboratoire, installé à Villechenève, un petit village de 900 habitants situé au cœur des monts du Lyonnais (Rhône), s’est retrouvé un peu à l’étroit. « Notre usine de production, basée à Longessaigne, à 2 km de notre siège social, s’est retrouvée saturée, avoue Jean-Noël Negroni, le P.-D.G. depuis 2019 et présent dans la société depuis une quinzaine d’années. Pour rester compétitif et anticiper la croissance future, nous devions nous agrandir, tout en restant attachés à notre ancrage rural ».

Objectif : doubler la surface de production.

Grâce à un investissement de 8 M€, l’unité de production de Longessaigne spécialisée dans l’extraction végétale et le façonnage de solutions naturelles à base de plantes, de vitamines et de minéraux, va doubler sa surface d’ici janvier 2023. « L’extension des bâtiments (de 2 300 m2 à 5 000 m2) et l’acquisition de nouvelles machines devraient nous permettre de multiplier par 4 nos capacités d’extraction végétale et de façonnage », assure le P.-D.G. Par ailleurs, 2 M€ supplémentaires vont servir à la construction d’un nouvel entrepôt logistique situé à 15 kilomètres du siège, à Vindry-sur-Turdine. « Nous produisons actuellement 1,5 à 2 millions de flacons par an au niveau des compléments alimentaires sous forme de liquide et de sirops à base de plantes. Dans notre nouvelle entité, nous aurons par exemple 4 lignes de remplissage destinées aux flacons, spray/comptegoutte, monodose et ampoules en verre ce qui nous permet de viser un objectif de 8 millions de flacons par an ».

Une vingtaine de lancements en 2021.

Aujourd’hui, Les Trois Chênes compte 135 salariés, dont une cinquantaine de commerciaux sur le terrain, pour un chiffre d’affaires de 43 M€ en 2021, contre 39 M€ un an plus tôt. « Nos marques (Les 3 Chênes, 3C Pharma et Color & Soin) ont plutôt bien résisté à la crise sanitaire, les pharmacies étant restées ouvertes notamment pendant les confinements », poursuit le P.-D.G. « Fort de cette dynamique, nous avons d’ailleurs lancé une vingtaine de produits en 2021 qui nous ont permis de capter de nouveaux clients ». À l’image de la nouvelle gamme Aromicell’R, alliance d’aromathérapie et de phytothérapie, qui a rejoint la ligne de produits naturels Les 3 Chênes, en cours de conversion complète au label bio. « Nous avons également relancé notre programme phare “804 minceur” en bio en 2021 dans plus de 2 500 pharmacies ». Des innovations que le P.-D.G. attribue à « l’intégration et l’internationalisation de toute la chaîne de valeur : de la sélection des matières premières, la R & D, en passant par la production, le marketing et la distribution des produits finis ».

Focus sur l’extraction végétale.

Le catalogue réunit aujourd’hui 250 références, distribuées dans plus de 11 000 pharmacies en France. « Nous sommes également présents dans 70 pays, notamment en Asie et au Moyen-Orient ; un tiers de notre chiffre d’affaires est ainsi réalisé à l’international », précise Jean-Noël Negroni. Avec l’entrée au capital du groupe familial TGH-Together, à hdiv de 51 % en mars 2020 puis de 76 % en juillet dernier, le laboratoire a revu ses ambitions. « Nous avons mené une réorganisation profonde, avec une remise à plat de nos priorités, de nos savoir-faire ». Le résultat se matérialise notamment par un recentrage vers le cœur de métier de l’entreprise : l’extraction végétale. « Nous empruntons à la nature ce qu’elle a de meilleur pour l’intégrer dans des produits de soin et de beauté. Les matières premières sont achetées auprès de fournisseurs français et européens. Ensuite, on extrait des actifs, que l’on mélange, stocke et conditionne », ajoute Jean-Noël Negroni.

Opération de croissance externe.

Le laboratoire compte également se renforcer sur le façonnage pour le compte de tiers pour générer du CA additionnel. Une croissance qui s’appuie sur des acquisitions. « Nous avions le souhait de développer de nouveaux segments d’offres, confirme le P.-D.G. Notre choix s’est porté il y a quelques mois sur la marque Schoum, une solution traditionnellement utilisée pour faciliter la digestion et les fonctions d’élimination de l’organisme. Les références sont désormais produites sur notre site ». Une marque iconique qui rejoint ainsi le portefeuille phyto des 3 Chênes et qui retrouvera sa place dans les rayons des officines.

Entre 1,5 et 2 M

C’est le nombre de flacons produits chaque année par Les Trois Chênes.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !