Le vrac s’emballe - Pharmacien Manager n° 221 du 01/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 221 du 01/05/2022
 

ACHATS

Auteur(s) : André-Arnaud Alpha

Tendance de fond dans le retail portée par les lois Climat et Anti-gaspillage, la vente en vrac s’installe dans les rayons des magasins et devrait changer les habitudes de consommation. En officine, quelques initiatives émergent déjà.

GREENVRAC

Des meubles à gravités ou à pelles

« Le vrac est en plein boom et commence à déborder du secteur alimentaire et bio », se réjouit Sandrine Moynier, présidente de Etrading Group, entreprise créée à Lille (Nord) en février 2021, qui commercialise des meubles distributeurs de vrac, à gravités ou à pelles, sous la marque GreenVrac. La gamme des DistriGreen regroupe des distributeurs gravitaires d’une contenance de 7,5l à 20l à installer sur une étagère. « Ces produits très demandés peuvent recevoir, par exemple, des herbes, mais ne sont pas appropriés pour des produits liquides ou collants, précise Sandra Moynier. Pour ces derniers, les bacs à pelles sont les plus recommandés ». Le SelectGreen est, lui, un distributeur gravitaire, qui s’intègre lui dans un meuble consacré éventuellement à un rayon “herboristerie”. « Tous ces produits sont fabriqués en Europe, notamment en Espagne », conclut Sandrine Moynier.

LAB@BULLES

Un précurseur du vrac qui se relance

Précurseur du vrac en officine, la marque Lab@bulles projette de renouveler son offre en proposant des gels douches au nom de la marque, des shampoings “Lab@bulles Hair” et une gamme de soin “BébéBulles”. Créée en juin 2018 par trois pharmaciens, Pharma’Fabric, qui utilise la marque Lab@bulles, vise un haut niveau de qualité avec des gels et shampoings enrichis en aloé vera et fabriqués à Montpellier (Hérault). Profitant de ses retours d’expériences, Lab@bulles a prévu un robinet à la base de ses distributeurs permettant un écoulement facile des gels et shampoings malgré leur consistance épaisse. Ecologiques autant qu’esthétiques, les caissons contenant les gels et shampoings seront fabriqués en bois issus de parcelles de forêts autogérées. « Nous travaillons en circuit court : La Bretagne pour les caissons, Montpellier pour les gels et shampoings, Tours pour le stockage chez notre distributeur Pharmedistore, indique Anne-Cécile Cormerais, une des fondatrice de la marque. Avec les nervures de bois apparentes, les caissons se placent sur les linéaires pour théâtraliser l’espace de vente et gagner de la place. Ils peuvent aussi s’empiler pour former un meuble de distribution. En linéaire, ou en meuble, le système est hyper modulable et évolutif », argumente Anne-Cécile Cormerais.

BIO CRÉATION BOIS

Equipe les pharmacies Pharm’O naturel

« Des grandes marques nous consultent régulièrement sur la façon de distribuer leurs produits en vrac », affirme Anthony Meignen, directeur général de Bio Création Bois. Fournisseur et importateur de distributeurs de vrac, l’entreprise œuvre sur ce marché depuis la fin des années 90 et a équipé nombre de magasins bio ces vingt dernières années. Aujourd’hui, elle référence la plupart des fabricants de distributeurs de vrac utilisant des bocaux en verre et des cuves en inox. « Ces modèles fonctionnent très bien. Nous avons aussi des modèles “maisons” – des silos en bois et verre et des silos pour épices – et employons trois personnes que nous dédions à l’innovation », poursuit Anthony Meignen. Pour les produits sensibles à la lumière, les produits collants, les liquides, ou encore les épices, denrées assez chères dont la distribution doit être particulièrement maîtrisée, Bio Création Bois se fait fort de concevoir et de fabriquer le distributeur idoine. « Pour des poudres et herbes ou des baies et graines, nous avons, par exemple, développé le “Spicoj”, qui est doté de deux systèmes de distribution », explique Anthony Meignen. Bio Création Bois a, par ailleurs, une expérience du mobilier en officine et fournit une part de l’agencement des pharmacies Pharm’O naturel.

SAPRENA

500 distributeurs de vrac en pharmacie

Reprenant à son compte l’implantation de près de 500 distributeurs de vrac en pharmacie en octobre 2021, Saprena développe son offre basée sur un gel douche à la fleur de coton et trois autres gels douches bio, certifiés Cosmos Organic, à venir courant juillet. Implantée à Bouaye près de Nantes (Loire-Atlantique), Saprena est une entreprise adaptée qui emploie des personnes en situation de handicap. « Nous avons commencé par le conditionnement des gels distribués dans les 500 pharmacies. Mais, la crise du Covid-19 a pesé sur notre activité et nous avons voulu prendre en main l’ensemble du process, de la production à la vente des gels », explique Hélène Merhand-Reze, chargée de la communication. Les gels sont fabriqués à Rennes (Ille-et-Vilaine) et dans le sud de la France, les meubles et caissons contenant les sachets de gels près de Cholet (Maine-et-Loire) et Nantes et le conditionnement s’effectue toujours dans leurs locaux à Bouaye. Les caissons sont fabriqués en carton et empilés sur un socle en bois naturel. L’ensemble est vendu sous la marque Bul’Organic. Pour les trois nouveaux gels, dont la commercialisation est prévue cet été, l’entreprise fournira des flacons en plastiques recyclables à disposition de la clientèle dans le socle. Dimensions du meuble : 182 cm h., 47,5 cm l., 47,5 cm p. Sachet de 10 litres.

MUSTELA

Une offre de vrac aboutie

Attentif à son impact écologique et social depuis plus de quinze ans, Mustela propose depuis juin 2020 la distribution en vrac de ses gels lavants, bio et doux. Expérimentée dans les pharmacies Plaisances à Paris (14e arrondissement) et Rives du sud à Mûrs-Erigné (Maine-et-Loire), cette distribution s’effectue via un meuble en bois contenant les sachets de gels (10 litres chacun) et un automate réglant leur écoulement limité à 480 ml. Mustela fournit aux consommateurs les flacons en verre. Pour les remplir, le client insère leur goulot dans l’automate, puis tape sur un écran le gel désiré, déclenchant ainsi le remplissage. En fin d’opération, une étiquette affichant le code barre et les mentions légales est imprimée. Depuis 2020, Mustela a équipé 21 officines et prévoit une série d’équipements en septembre 2022. « Le condiv social et légal nous renforce dans notre démarche de développement du vrac : la loi Climat fixe d’ici 2030 une surface minimale dédiée au vrac dans les commerces de plus de 400 m2 et la loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) interdit les packagings à usage unique d’ici 2040 », explique Ana-Elisabete Santos, chef de projet chez Mustela. L’entreprise a confié à Mobil Wood la fabrication de ses meubles et à Jean Bouteille celle du système de distribution. « Deux entreprises labellisées, comme nous, B Corp, un label international, certifiant une production à impact social et environnemental positif », poursuit Ana-Elisabete Santos. Dimensions du meuble : 60 cm l., 50 cm p., 160 cm h.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !