OPTIQUE LAFAYETTE VOIT PLUS LOIN - Pharmacien Manager n° 220 du 01/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 220 du 01/04/2022
 

RETAIL

AILLEURS

Auteur(s) : Peggy Cardin-Changizi

Se réinventer sans se renier, c’est l’ambition de l’enseigne Optique Lafayette qui vise les 150 magasins à horizon 2025. Première étape : un nouveau concept retail à Toulouse.

C’est en 2009, à Toulouse, que l’enseigne Optique Lafayette a vu le jour au sein du groupe Laf Santé. Son positionnement ? Proposer des verres unifocaux ou progressifs, des montures et des lentilles de contact au meilleur prix et au plus grand nombre. Treize ans après son lancement, l’enseigne réunit 52 magasins, majoritairement adossés à une pharmacie du réseau, pour un chiffre d’affaires annuel 2021 total de l’ordre de 20 M€.

Un concept phygital et serviciel.

« Notre objectif est d’accélérer notre développement en nous appuyant sur notre écosystème bâti autour de la pharmacie afin de devenir un véritable acteur de santé au service de ses clients », précise Luis Pascual, le nouveau directeur de l’enseigne. Pour cela, le groupe a présenté un nouveau concept dans son magasin historique de Toulouse, juste situé à côté de la parapharmacie Lafayette, qui accueille plus de 3 500 clients par jour. A la fois phygital et serviciel, ce nouveau concept rassemble de nouveaux services à destination des clients : contrôle gratuit de la vue par des opticiens diplômés, accompagnement dans le choix des lentilles, prise de rendez-vous en ligne et du click & collect. Le développement de ces services permet aux opticiens de proposer trois parcours clients digitaux sur-mesure : “visagisme”, “verres unifocaux” et “verres progressifs”. « Testé pendant trois mois à Toulouse, ce nouveau concept a séduit puisque le CA de ce magasin a progressé de plus de 20 % depuis la réouverture et son taux de transformation de 6 points, atteignant ainsi les 88 % », détaille Luis Pascual. Une bonne performance au regard des tendances actuelles du marché de l’optique (+ 1,9 % vs 2019, selon GfK) et dans un condiv de crise sanitaire.

Un parcours client facilité.

Le magasin de Toulouse se veut plus accueillant et ergonomique pour faciliter le passage. « Le parcours client a été optimisé afin de permettre aux gens de flâner, découvrir les montures, les marques, tester les parcours digitaux et être conseillés debout… sans se gêner, car c’est un magasin qui génère énormément de flux », confirme notre interlocuteur. Les espaces de vente liés à l’administratif sont réunis au centre du magasin. Ils disposent également d’un petit atelier permettant l’ajustage des montures et la prise de mesure numérique. Objectif : gagner en efficacité et en ergonomie. En fond de magasin, se trouve l’espace contactologie qui draine beaucoup de clients. « C’est un des plus gros magasins de France dans le domaine de la contactologie, laquelle représente 13 % du CA du réseau, contre 6 % sur le marché de l’ophtalmologie », confirme Luis Pascual. « Le parcours est optimisé pour que les clients traversent le magasin et qu’ils voient les montures et les solaires en partant ».

Une offre responsable.

Fidèle à son triptyque de valeurs – “meilleur prix/large choix/conseil d’expert” –, l’enseigne propose des tarifs compétitifs qui démarrent à 29 € pour des lunettes adultes équipées de verres correcteurs et à 59 € avec des verres progressifs. L’offre, composée d’une quarantaine de marques et d’un millier de montures, sera élargie, en septembre, aux gammes destinées aux enfants, un segment jusqu’alors peu investi par la chaîne. « Dans notre objectif de porter “la vue pour tous”, nous misons également sur 3 marques de montures exclusives, disponibles tant en optique qu’en solaire : Cluques, Lulu Lartis et Ugh, dont la première collection capsule écoresponsable a été lancée cette année, poursuit Luis Pascual. Les modèles sont en acétate biodégradable et recyclable, les verres, plaquettes et manchons en plastique biodégradable et les branches en acier recyclable ». L’enseigne souhaite faire de Ugh sa marque 100 % responsable.

Un programme de fidélité cross enseignes.

Pour accroître ses parts de marché, Optique Lafayette va également miser sur un autre levier de croissance : la mutualisation de son programme de fidélité avec celui proposé par les autres enseignes du groupe, à savoir les Pharmacies Lafayette (250 adhérents fin 2021) et les Parapharmacies Lafayette (6 espaces). Les clients pharmacie ou parapharmacie pourront ainsi cumuler des points lors de leurs achats d’optique et inversement. « Toutes activités confondues, le programme fidélité du groupe Laf Santé compte 1,6 million de clients adhérents à qui nous adressons régulièrement des communications personnalisées », souligne Luis Pascual. Ce nouveau concept a déjà convaincu des opticiens de rejoindre l’enseigne. Optique Lafayette annonce 15 signatures pour 2022 et sa volonté de gagner des parts de marché avec 150 magasins en 2025. « Nous avons récemment ouvert un point de vente à Saint-Martin-du-Touch, près de Toulouse ce qui porte à 7 le nombre de points de vente implantés sur la ville rose. D’ici quelques semaines, nous déploierons notre nouveau concept également sur Perpignan, Caen… », anticipe le dirigeant, qui voit toujours plus loin.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !