EN TOUTE FRANCHISE - Pharmacien Manager n° 220 du 01/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 220 du 01/04/2022
 

REPORTAGE

Auteur(s) : Fabienne Colin

Ne cherchez pas le nom « Pharmacie de Gazonfier » sur la vitrine de cette officine mancelle, dans la Sarthe. La vitrine affiche seulement celui de l’enseigne D Docteurs en Pharmacie. Comme dans une franchise.

Bonjour, Monsieur Bruguière, Pharmacie de Gazonfier, que puis-je faire pour vous aujourd’hui ? » C’est ainsi que le co-titulaire de cette officine du Mans, accueille ses interlocuteurs au téléphone. Et pour cause, la pharmacie a rejoint une quasi-franchise, l’enseigne D Docteurs en Pharmacie, du groupement Pharmodel. Rejoindre ce cercle, c’est s’astreindre volontairement à quantité de protocoles réfléchis et mis en place en interne par une poignée de titulaires adhérents, parmi lesquels Pierre Bruguière, co-titulaire avec Gaëlle Juignier et Caroline Lefrançois. « En parlant ainsi, nous recevons tous nos clients de la même façon. C’était difficile à mettre en place, on pourrait faire mieux mais je pense qu’on suit déjà le protocole à 80 % », estime Gaëlle Juignier, qui s’est vite mise à ces éléments de langage bienveillants. Elle reconnaît oublier parfois une formule, comme “Prenez soin de vous”, en fin de conversation téléphonique. Aujourd’hui, ces phrases rentrent dans les habitudes et sont davantage acceptées que ne l’avait été l’uniforme imposant un temps un haut et un pantalon assortis, donnant une allure d’agents de nettoyage. Désormais, toute l’équipe porte seulement la veste avec un badge indiquant le prénom de la personne, son métier et ses points forts. Ainsi, la patientèle sait d’un coup d’œil qu’Angélique est préparatrice, spécialiste en compression médicale et aromathérapie, et que sa consœur Séverine est une pro du préparatoire et de la phytothérapie, etc.

UN AMÉNAGEMENT IMPOSÉ.

En bordure de la route de Paris, la Pharmacie de Gazonfier s’affiche sous le seul nom de “D Docteurs en Pharmacie”. La mention du quartier est absente de l’enseigne et le changement en interpelle certains. « Tiens, désormais vous avez des docteurs avec vous dans la pharmacie. Où sont les médecins ? », a-t-on pu entendre. En fait, ce nom fait partie des figures imposées du modèle. À cette appellation inévitable pour intégrer l’enseigne, s’ajoutent d’autres obligations (lire l’interview p. 15). Par exemple : une démarche de qualité, une charte graphique à base d’un bleu lagon, une signalétique (comme l’espace “Mieux Vivre” du MAD), de régulières études de satisfaction, un protocole de délivrance, etc. Concernant ce dernier, à la Pharmacie de Gazonfier, on procède à un triple contrôle des ordonnances, contre deux dans les standards de qualité. Aujourd’hui, le nouveau point de vente, agencé par la société nantaise Mobil’M, répond aux critères de l’enseigne. L’espace de vente est lumineux, les allées larges. Deux mois après l’inauguration, aucune PLV, aucun meuble de marque ne polluent les codes du concept et la charte graphique.

DES ACHATS CANALISÉS.

Les obligations de l’enseigne concernent aussi les achats. Ainsi, les titulaires sont tenus de référencer tels ou tels laboratoires selon des accords prédéfinis au niveau du groupement, de mettre en avant les opérations de trade mensuelles et d’accepter les flux poussés des campagnes de la MDD “D Les Essentiels”. Au contraire, ils ont interdiction de montrer les produits de certains groupes sans accord, comme Sanofi, Omega Pharma ou Upsa. Ici, un patient qui souhaite du paracétamol se voit proposer, par exemple du Biogaran. Celui qui demande du Doliprane, doit attendre qu’on aille chercher la fameuse boîte jaune de Sanofi en back-office. De fait, l’installation des produits derrière les comptoirs est fonction des accords de mise en avant avec les laboratoires. « Ces accords permettent des remises supérieures. Et l’étagère avec une ou deux références est très lisible », glisse Gaëlle Juignier, visiblement convaincue. L’homogénéité a du bon.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !