Le bio dans la peau - Pharmacien Manager n° 219 du 01/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 219 du 01/03/2022
 
MKL GREEN NATURE

MARQUES

INDUSTRIE

Auteur(s) : Yves Rivoal

Installé à Escalquens, dans la banlieue toulousaine, MKL Green Nature est un laboratoire familial en train de se faire une place au soleil dans les rayons des pharmacies et parapharmacies françaises. Son credo : des produits de beauté et d’hygiène bio, de qualité, vendus au prix du conventionnel.

L’histoire de MKL Green Nature commence en 2003 lorsque Michel Mathieu, le père, découvre sur un marché toulousain un produit naturel et biodégradable : le savon d’Alep. Fleurant la bonne affaire, il commence à en vendre lui aussi sur les marchés. Et comme ses savons partent comme des petits pains, il propose à la pharmacienne de son quartier d’exposer une corbeille de 50, juste pour voir. « En trois jours, elle avait tout vendu et en voulait une centaine de plus. C’est comme cela que tout a commencé », raconte Ludovic Mathieu, le fils, qui a pris les rênes de l’entreprise familiale en 2010. Celle-ci compte alors 1 500 pharmacies clientes que père et fils sont allés chercher en parcourant inlassablement les routes de France pendant la semaine. Les soirs et les week-ends étant consacrés à l’expédition des colis depuis… le garage de leur maison. Dès son arrivée, Ludovic Mathieu donne une nouvelle impulsion à l’entreprise en abandonnant le garage au profit d’un local de 250 m2. « C’est en lançant un savon liquide de Marseille en format 500 ml et 1 litre que nous avons gagné en visibilité auprès des pharmaciens », se souvient le jeune dirigeant. Pour absorber sa croissance, l’entreprise déménage en 2018 dans un local flambant neuf de 800 m2. « A ce moment-là, nous ne sommes encore que cinq, et on ne fait que la logistique. Au fond du bâtiment, j’aménage également une première ligne de conditionnement pour étiqueter, coder et remplir les produits en flacons », confie Ludovic Mathieu, persuadé qu’il faut internaliser tous les corps de métiers pour rester compétitif. Il investit alors 5 M€ pour doubler la surface de son local et recrute une équipe d’une douzaine de personnes pour maîtriser l’ensemble de la chaîne de production.

80 nouveautés en 2021.

En juillet 2020, MKL Green Nature sort de son usine ses premiers cosmétiques maison. Pour soutenir le rythme des lancements, plus de 80 l’an passé, le laboratoire se structure à vitesse grand V. « L’année dernière, nous avons embauché 30 nouveaux collaborateurs », confirme Anaïs Mathieu, la directrice générale adjointe qui est aussi l’épouse de Ludovic. Moins de deux ans après cette mue, MKL Green Nature emploie 53 collaborateurs et compte pas moins de 180 références à son catalogue. Aux savons d’Alep et de Marseille, sont venus s’ajouter des gels et shampooings douche, des savons solides au lait d’ânesse et au lait de chèvre, une gamme de shampooings solides, des eaux micellaires, des gels hydroalcooliques…

La recette séduit.

Tous ces produits sont formulés, fabriqués et conditionnés dans l’usine d’Escalquens. « Nous privilégions des partenaires d’origine française, et toutes nos matières premières sont sourcées dans l’hexagone », souligne Ludovic Mathieu qui défend une vision éco-responsable et éthique de la cosmétique. « Nos produits ne contiennent ni paraben, ni graisse animale, ni aucune substance controversée, ajoute Carole Da Costa, la directrice R&D qui a rejoint l’aventure en juillet 2019, après avoir piloté pendant deux ans les marques exclusives du groupe Laf Santé. Nous n’utilisons également que des actifs objectivés d’origine naturelle avec une efficacité prouvée. En privilégiant des ingrédients facilement biodégradables comme l’aloe vera ou les algues pour nos crèmes mains ». Le laboratoire a également développé une bibliothèque olfactive avec des parfums 100 % naturels fournis par des parfumeurs de Grasse. La recette semble en tout cas au goût des clients. « Sur le bio, nous sommes à 56 % de parts de marché pour les gels douche et les savons liquides en 1 litre, à 88 % sur les sticks à lèvres (source : Gers), dévoile Ludovic Mathieu. Ce sont des produits bio innovants, de qualité, avec une large gamme de parfums et vendus au prix du conventionnel. Nos gels douche 1 litre sont à 6,90 €, nos sticks à lèvres à 2 €. Et la marge du pharmacien est toujours comprise entre 30 et 50 % ».

Le plein de nouveaux projets.

MKL Green Nature sortira cette année encore 80 nouvelles références. « Nous allons notamment lancer des gammes capillaire, hygiène intime, bébé et thermale, en utilisant pour certaines des flacons rechargeables, confie Anaïs Mathieu. Nous allons aussi achever la migration des références qui ne sont pas encore passées au bio ». Sur le plan industriel, 2022 s’annonce aussi chargé. « Nous allons continuer de travailler pour arriver à 100 % de flacons recyclés et recyclables, et rendre un maximum de nos produits biodégradables », annonce Ludovic Mathieu qui a également loué un bâtiment de 2 200 m2 à proximité pour y déménager la logistique. « Cela va nous permettre d’aménager une salle grise, d’installer quatre nouvelles machines et d’apprendre de nouveaux métiers comme le remplissage de Doypacks », dévoile le jeune dirigeant. Soucieux de ne pas freiner la croissance, Ludovic Mathieu prépare déjà l’étape d’après. Il vient d’obtenir le permis de construire pour un nouveau local de 7 000 m2. Une première tranche de 3 200 m2 doit être livrée d’ici un an. Les deux dernières sont programmées pour fin 2024. Grâce à cet investissement de 15 M€, MKL Green Nature décuplera ses capacités de production actuelles.

7 000

officines commandent des produits MKL Green Nature, dont 3 000 régulièrement.

1 R&D. Au sein de l’équipe R&D, les trois chimistes accordent un soin particulier aux formulations, en essayant de les rendre "Yuka compatibles". Elles s’attachent aussi à concevoir des textures et des galéniques adaptées à tous types de peau avec une efficacité prouvée de chaque produit.

2 Qualité. Sur chaque lot, l’équipe qualité effectue des prélèvements pour vérifier l’odeur, la couleur, la texture et la viscosité. Des tests microbiologiques sont systématiquement réalisés afin de s’assurer de l’absence de bactéries et de moisissures.

3 Fabrication. Trois cuves de 3 tonnes sont dédiées à la fabrication des mélanges simples, savons et gels douche liquides. Une cuve d’une tonne se charge de l’émulsion des crèmes…

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !