« La Poste doit être un allié des politiques de santé publique et de prévention » - Pharmacien Manager n° 218 du 01/02/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 218 du 01/02/2022
 
DELPHINE MALLET

RETAIL

ÉCHANGES

Auteur(s) : Peggy Cardin-Changizi

Depuis plusieurs années, La Poste confirme sa diversification dans la santé à domicile et les services numériques permettant d’optimiser le parcours de soins. Aux côtés des pharmaciens, le groupe cherche à faire émerger le rôle possible du facteur, un acteur de proximité déjà au contact des plus fragiles, dans le système de santé de demain.

PM Pourquoi la société La Poste est-elle entrée sur le marché de la santé à domicile ?

DM En 2015, le groupe a exploré les nouveaux besoins des populations liés au vieillissement démographique et la façon dont on pouvait mieux accompagner les personnes fragilisées par l’âge ou par la maladie. À ce moment-là, nous avons compris qu’avec le vieillissement de la population, la chronicisation des maladies et le virage ambulatoire en cours, les besoins de services humains et numériques au domicile allaient fortement augmenter. Nous avons donc cherché à créer un environnement de services à domicile en lien avec les professionnels de santé, de l’hôpital et de la ville.

PM Vous avez également réalisé des investissements de croissance externe. Pourquoi ?

DM Il y a des choses que les facteurs peuvent faire et d’autres pas. Tout d’abord, nous avons diversifié leurs tâches et les missions qu’ils exercent auprès de personnes fragiles ou âgées. Puis, dans un certain nombre de domaines, nous nous sommes appuyés sur l’expertise d’acteurs du secteur, ce qui nous permet de développer des filiales dédiées à ces activités. Sur la prestation de santé à domicile, nous avons investi dans des acteurs experts des métiers médico-techniques, comme Asten Santé spécialisé en accompagnement des pathologies respiratoires, ou Diadom, une société experte en urologie et stomathérapie. Nous avons également capitalisé sur des start-up e-santé, notamment autour de la digitalisation des parcours patients.

PM Quels sont les atouts et les ambitions du groupe sur la santé à domicile ?

DM Nous avons la chance d’avoir un réseau très maillé de bureaux de poste sur tout le territoire, ce qui nous permet de rapidement faire connaître nos offres. Maintenant, en tant qu’entreprise à mission, nous essayons aussi de jouer un rôle sur des thématiques de santé publique, dans un registre qui n’est pas commercial. La Poste doit être un allié des politiques de santé publique et de prévention.

Cette année, nous participons notamment à la semaine de lutte contre la dénutrition, un sujet peu connu et auquel nous sommes confrontés à travers les contacts que nous entretenons avec les personnes âgées. Dans le domaine de la santé à domicile, notre principale ambition est de faire émerger, – modestement car nous ne sommes qu’un maillon de la chaîne –, le rôle possible du facteur dans le système de santé de demain, puisqu’il y a un enjeu majeur autour de la prévention (perte d’autonomie, dépistage des cancers…). S’ils ne sont pas des acteurs du soin, les facteurs sont des acteurs de la proximité, au contact d’une population qui fréquente moins les systèmes de soins. Ils peuvent collecter des informations et les transmettre aux soignants ou aux professionnels de l’action sociale.

PM Quels services de santé à domicile avez-vous déjà développés avec des pharmaciens ?

DM “Mes médicaments chez moi” répond aux besoins de patients chroniques ou à certains profils de patients sortis de l’hôpital. Nous proposons aux officines qui le souhaitent de déléguer la livraison à La Poste via les facteurs, ou notre filiale Stuart, en fonction des zones éligibles. Aujourd’hui, nous comptons environ 1 000 pharmacies connectées à ce service. Il faut rassurer sur le fait que le protocole de livraison à domicile permet la dispensation à domicile dans de bonnes conditions, en mettant le pharmacien systématiquement en relation avec le patient qui le demande. Il peut aussi utiliser l’outil pour organiser ses propres livraisons. Face à Amazon, nous voulons aussi aider le pharmacien à passer le cap de la relation digitale avec le patient (RDV en ligne…).

PM Quelles sont les conditions pour les pharmaciens ?

DM Aujourd’hui, la seule chose payante c’est la livraison des médicaments pour le particulier lorsqu’elle est effectuée par La Poste. L’accès à l’outil informatique est gratuit en 2022. À terme, certains services plus premium pourraient être facturés. Nous souhaitons développer ce service auprès des officines, notamment à travers l’Espace Numérique de Santé. Notre application “Mes médicaments chez moi” sera ainsi présente sur le store.

PM Quelle est la place de La Poste dans le nouvel espace Ma santé 2022 mis en place par l’Assurance maladie début 2022 ?

DM Nous avons la chance d’avoir deux de nos applications retenues sur les 30 qui font partie du store, “Mes médicaments chez moi” et une solution de pré-post-hop de Nouveal. Notre deuxième enjeu est de faire connaître nos services et tous leurs usages possibles au plus grand nombre de Français. Pour transformer ce projet en vrai succès collectif, nous entrons dans la bataille de l’usage. C’est une préoccupation de l’ensemble des acteurs du secteur.

DIRECTRICE SILVER ÉCONOMIE ET SANTÉ À LA POSTE

BIO EXPRESS

→ 2000

Diplômée de HEC.

→ 2001

Elle intègre le Groupe La Poste chez Colissimo où elle exerce des fonctions marketing et de management commercial.

→ 2007

Elle rejoint Chronopost en tant que Directrice Marketing.

→ 2011

Elle devient membre du Directoire de Chronopost en tant que Directrice Générale.

→ 2015

Elle est en charge de la création de nouveaux services de La Poste autour du vieillissement démographique et de la santé et préside La Poste Santé.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !