La belle inconnue - Pharmacien Manager n° 207 du 01/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 207 du 01/03/2021
 
EG LABO

MARQUES

INDUSTRIE

Auteur(s) : François Pouzaud

Après 25 ans d’existence, EG Labo, laboratoire d’origine allemande, nourrit des ambitions réalistes, grâce notamment à la capacité d’investissement de sa maison-mère et à la diversification de ses activités.

EG Labo est un génériqueur plus puissant que les pharmaciens ne l’imaginent », avait déclaré Philippe Ranty, président d’EG Labo, en février 2020, juste avant le début de la crise sanitaire. Pour combler son déficit d’image, le laboratoire a changé de logo et d’identité visuelle (nouvelle signalétique et nouvelle campagne de communication institutionnelle dans la presse professionnelle), l’année dernière. Objectif : accroître la notoriété de cette belle inconnue, qui fête ses 25 ans d’existence en 2021. Pour ce faire, EG Labo entend s’appuyer sur son large portefeuille en génériques : 790 présentations, 3e gamme du marché et plus de 50 nouvelles références en 2020. « EG Labo est le laboratoire n° 1 ou n° 2 en termes de lancements, pas uniquement en génériques », précise Philippe Ranty. Sa stratégie colle à l’ADN du groupe allemand auquel il appartient, Stada, créé à l’origine sous la forme de coopérative de pharmaciens. « Toutes les décisions du groupe sont pensées par des pharmaciens et pour des pharmaciens », traduit Philippe Ranty.

Un labo créé par et pour des pharmaciens.

Une fois cette précision apportée, on comprend mieux le crédo d’EG Labo : répondre au mieux aux attentes des pharmaciens et aux nouvelles missions qui leur sont confiées. « Seul génériqueur à disposer d’une gamme de substituts nicotiniques remboursables, EG Labo s’engage depuis plusieurs années, aux côtés des pharmaciens, sur le sevrage tabagique. Initialement composée de 4 références gommes à mâcher, nous avons étoffé notre gamme de substituts nicotiniques de 4 nouveautés, en juillet 2020 : 3 patchs et 1 spray. Ce dernier représente déjà 12 % des ventes en unité sur ce segment du marché (Source : Gers, à fin novembre 2020). En 2021, un nouvel arôme pour les gommes à mâcher fera également son apparition ». Des opérations de communication sont prévues durant le MoisSansTabac (vitrophanies, affiches, flyers…), pour accompagner le conseil des pharmaciens.

Des acquisitions de marques !

Le portefeuille d’EG Labo s’est récemment enrichi de marques incontournables dans l’univers de la santé familiale, avec les acquisitions de Synthol® pour les traumatismes bénins, SyntholKiné® pour la détente musculaire, Duofilm® pour le traitement des verrues cutanées, ou encore de la crème Eurax®, fabriquée dans les usines de Stada en Allemagne et utilisée pour soulager les démangeaisons. « La commercialisation de ces gammes a représenté une étape majeure dans le développement du portefeuille de santé familiale d’EG Labo en France, car elles représentent déjà 50 % de l’activité OTC du laboratoire. Synthol, dont les produits sont fabriqués en France par un façonnier, est l’une des marques les plus connues du grand public », ajoute Philippe Ranty. De plus, EG Labo se dotera dès mi-2021 d’une force de vente supplémentaire dédiée à la sphère santé familiale, composée d’une dizaine de commerciaux et d’un call-center, pour promouvoir ses marques en officine à l’aide de nouveaux outils merchandising et pour former les équipes officinales à les faire monter en compétences.

Une offre globale.

Dans la continuité de l’acquisition de marques à forte notoriété et en ligne avec sa maison-mère, dont la capacité d’investissement a été décuplée en 2017 avec l’entrée à son capital social de fonds anglais et américains (Civen et Bain capital), EG Labo a lancé, en 2020, sur le marché des dispositifs médicaux destinés à la santé familiale, la gamme Care + (sérum physiologique, tests de grossesse et d’ovulation, pansements hydrocolloïdes, patchs chauffants antidouleur…) fabriquée à 100 % en Europe par des façonniers, conformément à la stratégie d’EG Labo, qui privilégie les circuits courts pour fluidifier l’approvisionnement des pharmacies. EG Labo est également présent avec la gamme Lactoflora® sur le segment des compléments alimentaires très courus par les consommateurs depuis le début de la crise sanitaire, et avec la gamme Flexitol® en dermopharmacie. Ainsi, plus de 65 références sont disponibles, toutes gammes confondues. Sur les biosimilaires, EG Labo est également présent « depuis septembre 2019, avec le lancement de Movymia®, un biosimilaire dans le traitement de l’ostéoporose », rappelle Philippe Ranty. Afin de devenir un acteur majeur de ce nouveau territoire, Stada a noué un accord avec la société biopharmaceutique islandaise, Alvotech. Dès cette année, Stada commercialise en exclusivité les produits d’Alvotech, sur les principaux marchés européens. Le second produit du portefeuille des biosimilaires d’EG Labo est annoncé pour 2022, année à partir de laquelle la mise à disposition de biosimilaires auprès des professionnels de santé devrait s’accélérer. Philippe Ranty pense que « le droit de substitution « plein » au pharmacien sur les biosimilaires sera peut-être accordé en 2022, année - il l’espère - de leur consécration ».

172 M€

C’est le C.A annuel d’EG Labo, en décembre 2020.

« 95 % de notre production est issue de l’Europe, dont 40 % en France. Le circuit court est un axe très précieux dans l’approvisionnement, en particulier pendant une pandémie ».

Philippe Ranty, président d’EG Labo.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !