Biostime ne change pas de crèmerie - Pharmacien Manager n° 206 du 01/02/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 206 du 01/02/2021
 

MARQUES

INDUSTRIE

Auteur(s) : Peggy Cardin-Changizy

C’est en Normandie, au sein de la Coopérative Isigny Sainte-Mère, que la marque Biostime collecte, fabrique et conditionne ses laits infantiles. Une belle réussite, notamment en pharmacies, qui repose sur trois piliers : la science, le bio et le « made in France ».

Seulement deux ans et quelques mois après son arrivée sur le circuit officinal, Biostime, marque de H&H Group (Dodie, Good Goût…) spécialisé dans la nutrition infantile et les compléments alimentaires premium, peut se targuer d’occuper aujourd’hui la première place du segment des laits infantiles bio en pharmacie, avec 33,6 % de parts de marché en valeur, en cumul annuel mobile à fin octobre 2020 (source GERS). Ses atouts ? « Un lait infantile produit en Normandie par la Coopérative Isigny Sainte-Mère, certifiée bio, qui correspond aux exigences du réseau spécialisé garantissant un produit de haute qualité, sans huile de palme, ni OGM », répond Julie Mareau, chef de marque Biostime.

L’union fait la force.

Pour en arriver là, Biostime s’appuie sur un partenaire de choix : la Coopérative laitière Isigny Sainte-Mère dans le Calvados, connue dans le monde entier pour sa crème et son beurre, mais aussi pour sa production de poudre de lait infantile qu’elle commercialise en France, depuis plus de 60 ans, via le circuit officinal. L’histoire entre la coopérative normande et Biostime remonte à 2013. Deux ans plus tard, de ce partenariat va naître une nouvelle unité de production de poudre de lait infantile, - soit deux nouvelles tours de séchage qui transforment le lait liquide en poudre -, mobilisant un investissement de 65 M€, financé conjointement par l’entreprise Isigny Sainte-Mère et Biostime. Ce dernier a également pris une participation de 20 % au capital de la Coopérative et dispose d’un siège au Conseil d’administration. En quatre ans, cette seconde unité, implantée sur quatre hectares, a permis à l’usine d’augmenter sa capacité de production et d’accompagner le développement de la marque Biostime. Aujourd’hui, la production de poudre de lait infantile représente plus de 50 % du C.A de la coopérative. Un réel tour de force pour cette entreprise de 1 100 salariés, qui s’apprête à en recruter 150 supplémentaires, pour faire tourner sa troisième unité de production (6ème tour de séchage) actuellement en construction, et qui devrait être mise en route courant 2021. Un investissement de 60 M€ (selon le magazine l’Usine Nouvelle), qui a pour objectif d’augmenter la capacité de production à 70 000 tonnes par an.

Une cuisine de terroir.

De tout temps, la Coopérative Isigny Sainte-Mère travaille en partenariat étroit avec des producteurs de lait bio, situés à proximité de la laiterie, en Normandie. Sa production pour les laits infantiles Biostime est garantie locale, avec du lait collecté auprès de 40 éleveurs bio situés dans un rayon de 50 km autour de l’usine. « Notre lait infantile bio est formulé, produit et conditionné sur place pour garantir et optimiser la traçabilité et la sécurité, précise Julie Mareau. Sur chaque lot de lait, la Coopérative opère plus de 250 contrôles qualité, réalisés tout au long du process de production, de la ferme jusqu’au produit fini ». A noter également l’engagement d’Isigny Sainte-Mère dans une démarche de réduction de l’impact sur l’environnement souligné par la certification ISO 14001 obtenue en 2009. De son côté, H&H Group vise la certification B-Corp en 2025, « suscitant des réflexions chez Biostime, sur les actions que nous pourrions développer autour de l’éco-responsabilité », assure Julie Mareau. En attendant, la marque soutient déjà la Coopérative dans ses initiatives pour un élevage durable, en participant au versement de primes pour inciter les éleveurs à la mise au pâturage ou à la préservation de la race normande. Issue de filières d’agriculture biologique, la formulation des laits infantiles Biostime (un 1er âge, un 2ème âge, un lait de croissance et 2 AR) ne comporte ni huile de palme, ni OGM et bénéficie en plus d’un apport naturel en acides gras saturés grâce à la crème de lait de la Coopérative Isigny Sainte-Mère. La chef de marque détaille : « Et pour mieux répondre aux besoins nutritionnels des bébés, nous avons également associé des ferments lactiques et des fibres alimentaires (galacto-oligosaccharides), qui facilitent la digestion ». Les laits Biostime contiennent notamment du DHA, un oméga-3 essentiel au développement visuel normal chez les enfants de 6 à 12 mois, associé à l’ARA, un acide arachidonique connu pour son rôle dans le développement cérébral.

Marque premium et distribution sélective.

Ces références sont distribuées à 80 % en pharmacie, ainsi qu’en magasins bio et sur l’e-shop de la marque. « Pour cela, nous nous appuyons sur une force de vente composée de 36 délégués et d’une douzaine de formateurs. Nous profitons également de la belle croissance du segment du lait bio en officines, qui progresse de 50 à 60 % par an ». Pour accroître sa notoriété, Biostime développe de la visite médicale auprès des pédiatres, et une communication digitale sur les réseaux sociaux. « Nous avons une dizaine de mamans influenceuses, ambassadrices de la marque qui nous accompagnent après avoir eu l’occasion de tester nos produits », conclut Julie Mareau. De quoi rassurer les jeunes mamans adeptes du bio. « Notre objectif est d’atteindre 5 500 pharmacies partenaires en 2021 », conclut Julie Mareau.

10,8 M€

C’est le C.A de Biostime en 2020.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !