Pharmacien Manager n° 196 du 01/03/2020
 

AVANT-GARDE

TENDANCE

Yves Rivoal

53 % des pharmaciens d’officine utilisent des messageries sécurisées de santé, d’après le dernier rapport de l’Agence du numérique en santé. Si vous n’avez pas encore franchi le pas, c’est le moment de le faire !


Guillaume Laguette, directeur marketing de Lifen, qui commercialise sa propre messagerie sécurisée de santé (MSS) auprès des officines depuis mars 2020, a toutes les bonnes raisons de militer en faveur d’une généralisation du système. « Un pharmacien qui transmet une donnée médicale à un autre professionnel de santé a, conformément à l’article 7 de la CNIL, pour obligation, en tant que responsable de traitement, d’utiliser une MSS. » En même temps, celui qui ne passe pas encore par une MSS, s’expose en cas de piratage sur sa messagerie, à des sanctions lourdes pouvant aller jusqu’à la radiation. « En optant pour une MSS, vous avez la garantie de travailler avec un éditeur dont le seul métier est de transmettre la donnée de santé, tout en garantissant la conformité au RGPD (Règlement général sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !