Des projets plein d’avenir - Pharmacien Manager n° 186 du 01/04/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 186 du 01/04/2019
 

REPORTAGE

Auteur(s) : Yves Rivoal

Pour faire progresser la part de la parapharmacie dans son C.A, la pharmacie Métro La Rose mise sur l’expertise développée par son groupement en matière de sell-out. Explications…

Si Eric Barbancei a changé de groupement quelques mois avant son transfert, c’est pour une raison stratégique… « Je n’avais rien à reprocher à Evolupharm qui est un groupement fiable et professionnel, avec une centrale d’achats et une gamme de génériques en marques propres offrant une marge confortable. Mais après avoir acté que mon principal axe de développement serait désormais la parapharmacie, j’ai eu envie d’une expertise plus parisienne et plus moderne de la pharmacie qui me permettent de diminuer ma dépendance aux médicaments, tout en améliorant l’expérience client avec de nouvelles idées et de nouveaux services. »

PROMOTIONS à foison.

La typologie des 282 pharmacies Aprium (ex Paris Pharma), qui réalisent en moyenne entre 3,6 et 4 M € de C.A, et la politique initiée par ce groupement pour développer le sell-out sur ses points de vente, ont en grande partie déterminé le choix de passer sous enseigne Aprium. En effet, les promotions occupent une place de choix dans le concept, puisqu’elles représentent 13 % de la surface. Symbolisées par des affichettes jaunes et noires, ces opérations sont pour la plupart mises en place par le groupement dans le cadre d’accords signés avec les laboratoires partenaires. Accords qui sont référencés dans un book de plusieurs centaines de pages, qu’Eric Barbancei consulte à chaque venue d’un fournisseur. Le titulaire reçoit également toutes les semaines, une lettre d’informations présentant la signature d’un nouvel accord annuel ou d’une opération promotionnelle à venir. « Au total, j’ai en permanence une trentaine de promotions sur le point de vente, assure le titulaire . Et tous les deux mois, je distribue aux clients un prospectus avec une vingtaine de produits saisonniers à prix canons, que j’expose dans les bacs solders devant les comptoirs ou sur une tête de gondole attitrée au milieu de la pharmacie. Ces animations fonctionnent très bien, car le plus souvent, nous sommes obligés de faire du réassort. » Pour Éric Barbancei, la multiplication des opé rations commerciales possède plusieurs vertus : « Elles ne nous font pas gagner d’argent, mais elles donnent l’image d’une pharmacie dynamique, qui fait évoluer son offre et qui pratique des prix compétitifs. Elles nous permettent aussi d’attirer une clientèle de niche, qui consomme de la dermo-cosmétique et des médecines naturelles, et qui se distingue par un pouvoir d’achats plus élevé, et donc qui a plus de largesse pour les achats d’impulsion. »

VERS l’exploitation de la data.

Lors de notre passage, Eric Barbancei venait tout juste de commencer à distribuer la carte de fidélité A+ lancée par Aprium en juillet dernier. « Cette carte permet aux clients de bénéficier d’un chèque cadeau de 5 € dès 100 € d’achats, sur un périmètre qui englobe tous les produits de parapharmacie », explique le titulaire qui compte bien exploiter les datas récoltées, en proposant des offres personnalisées qui lui permettront in fine d’augmenter son panier moyen. Pour motiver son équipe, il a fixé un objectif de déploiement de dix cartes par jour par collaborateur. « Celui ou celle qui en distribuera le plus au bout de trois mois gagnera une box cadeau », précise-t-il. Chez Aprium, le programme de fidélité a la particularité d’être intégré à une offre digitale plus globale, que le titulaire s’apprête aussi à déployer. « L’officine va bientôt rejoindre le site marchand d’Aprium qui va me permettre de proposer du clic & collect. Je vais également bientôt lancer un service de livraison à domicile de médicaments et de parapharmacie, que le groupement nous propose en partenariat avec la Poste pour une livraison en 24 ou 48 heures, ainsi qu’un service de livraison par coursier en 2 et 4 heures avec la filiale Stuart. » Très friand de marketing digital, Eric Barbancei a doté sa pharmacie d’un site Internet et acheté des mots-clés sur les Pages Jaunes pour booster son référencement. Il a aussi décidé d’investir dans sa page Facebook, qui compte aujourd’hui près de 800 fans. « Tous les deux jours, la société PharmonWeb alimente la page avec de l’information santé et bien-être. Sylvie a aussi commencé à tourner des vidéos pour annoncer ses journées mini soins. » Le titulaire prévoit d’installer un compteur Facebook devant les comptoirs, afin d’inciter les clients à suivre l’actualité de la pharmacie sur sa page Facebook…

Audit internet EN PARTENARIAT AVEC RADIS NOIR

L’EXPERT Ali El Tabbal PRÉSIDENT DE RADIS NOIR

De manière générale, l’aspect du site internet est vieillissant. L’utilisation de codes graphiques est inexistante, ce qui ne permet pas de créer une cohérence (l’imitation pin de l’arrière-plan, la couleur marron…). L’effort fait sur le référencement naturel ne permet pas au site d’avoir un positionnement, ou d’apparaître sur les pages des résultats de recherche sans la saisie directe du nom de la pharmacie. La page de la galerie photo est excessivement longue à charger. Aucune spécialité particulière n’émerge. Enfin, le site ne permet pas de développer la notoriété de la pharmacie, car aucune information n’est utile en dehors de l’adresse et du numéro de téléphone. Heureusement que le titulaire a un « nouveau site » dans sa to-do-list !

MA RECO

Soignez votre référencement naturel

Le constat : Le site utilise le référencement de façon abusive et non qualitative : mise en gras, balises de titre, etc.

Ma reco : Rédigez votre contenu en parlant à votre cible et, non pas, aux moteurs de recherches. Par exemple : On vous reçoit dans notre cabine orthopédie, pour vous faire essayer des bas, des orthèses…

Proposez une information utile à vos visiteurs

Le constat : Le site ne permet pas de se distinguer de la concurrence.

Ma reco : Rédigez vos pages de manière à faire savoir en quoi vous êtes différent. Par exemple : ici, nous déployons un vaste rayon bébé !

BAROMÈTRE

Méthodologie

Radis Noir analyse la présence des informations utiles clés, la pertinence des outils de référencement et de l’optimisation technique du site de l’officine. Ici : https://www.pharmacie-mar seille-metrolarose.fr/

RÉSULTATS

7,6/10 Informations utiles

Très bien. Essayer de faire ressortir davantage les services.

3,6/10 Référencement naturel

Attention, presque tout est à revoir.

6,4/10 Technicité

Bien, ajoutez les mentions légales - c’est obligatoire !

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !