Pharmacien Manager n° 185 du 01/03/2019
 

PRATIQUES

François Pouzaud

Livrés à eux-mêmes, en l’absence de pilotage par France MVO, les pharmaciens et les éditeurs de logiciels métier n’ont pas pu être prêts à temps pour la sérialisation, prévue en février 2019. Mais, ce n’est que partie remise ! avec le ministère de la santé, ils ont décidé de reprendre en main ce dossier. Etat des lieux sur les propositions en cours avec une échéance reportée à fin 2019.


Il fallait s’y attendre. La France ne s’est pas présentée sur la ligne de départ, le 9 février 2019, date à laquelle le règlement européen relatif à la lutte contre la falsification des médicaments à usage humain est entré en vigueur. Pourtant, trois semaines avant cette date fatidique, les industriels du médicament, qui ont investi 90 M d’€ pour mettre en œuvre la sérialisation, annonçaient avoir assumé cette exigence en apposant dès cette date un identifiant unique sur chaque boîte de médicament remboursable, également munie d’un système antieffraction. Mais voilà, les pharmaciens, dernier maillon de la chaîne de distribution du médicament, et les éditeurs de logiciels officinaux n’étaient pas en mesure d’être opérationnels pour le jour J. Non pas par mauvaise volonté « mais parce que France MVO, l’organisme chargé de la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Délivrez-vous régulièrement des tire-lait ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK