Pharmacien Manager n° 185 du 01/03/2019
 

DOSSIER

François Pouzaud

Entre le tassement des marges, la mutation en cours du métier tournée vers une approche plus globale du patient et les servi ces, l’optimisation des achats répond à un double enjeu : gagner en performance et en temps. Une bonne raison, paradoxalement, pour moins s’en occuper en se reposant complètement sur les nouveaux outils numériques et l’intelligence artificielle. Les temps changent.


Avec les nouvelles missions, la digitalisation de l’officine et la forte incitation à l’inter professionnalisation du parcours de soins, les pharmaciens prennent progressivement conscience qu’ils vont devoir réinventer leur emploi du temps, trouver des gisements d’heures à réaffecter pour leurs patients. Un de ces gisements se trouve au niveau du back-office et plus particulièrement au niveau de la gestion des achats et des stocks. Il prend sa source dans les nouveaux modules achats des éditeurs de logiciels de gestion officinale (LGO) et dans les places de marchés numériques des répartiteurs et des groupements. De plus, avec l’automatisation des propositions de commandes selon les canaux d’achats, ils découvrent que celles les plus pertinentes ne sont pas toujours les achats directs, intègrent que le taux de remise n’est pas le seul garant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Délivrez-vous régulièrement des tire-lait ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK