Pharmacien Manager n° 184 du 01/02/2019
 

COSMÉTIQUE

MARCHÉ

Peggy Cardin-Changizi

Catégorie phare des soins visage, les produits anti%âges sont à la peine. malgré un recul des ventes, les marques «plaisir» et de dermo-cosmétiques continuent d’investir le rayon avec des promesses plus globales et un axe revendiqué de naturalité.


Entre juillet 2017 et juillet 2018, 2,7 millions de soins anti-âges ont été vendus en pharmacie, selon l’institut Iqvia. Ce volume important pour le circuit officinal accuse une baisse de - 4,6 %. Même constat, en valeur : le C.A, fixé à 102,5 M€, recule de - 2,7 %. Maigre consolation, la pharmacie n’est pas le seul circuit de distribution à souffrir sur cette catégorie. Les grandes et moyennes surfaces (GMS) perdent, d’après IRI en cumul annuel mobile à fin août 2018, - 3,1 % en volume. Et son C.A, à 159,9 M€, recule de - 1,8 %. Quant à la parfumerie sélective, référence historique du marché de l’anti-âge, elle tire son épingle du jeu. Selon NPD (en Cam à fin août 2018), son C.A progresse de 2 % (à 242 M€) et ses volumes de 4 % (à 3 millions ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK