Pharmacien Manager n° 183 du 01/12/2018
 

TENDANCES

Peggy Cardin-Changizi

Avec un C.A de près de 4,5 Mds € en 2017 (+ 3,5 %), la vente directe est en bonne santé. L’accompagnement et l’expérience personnalisée qu’elle propose lui permettent de toucher le consommateur final au plus près. Un atout majeur face à la grande distribution et au e-commerce.


L’image vieillotte de la vente à domicile est bel et bien révolue. À en croire les derniers chiffres de la Fédération de la Vente Directe (FVD), qui représente en France 80 % des acteurs du secteur, ce mode de distribution connaît un attrait certain et bénéficie d’une dynamique favorable : En 2017, il a ainsi progressé de 3,5 % pour atteindre près de 4,5 Mds € de C.A. « C’est le troisième canal de distribution en France, après la vente en magasin et la vente à distance, note Véronique Besson, chargée de communication de la FVD. Le conseil, l’accompagnement ainsi que la convivialité sont des axes clés de la vente à domicile. Et tant que les consommateurs rechercheront une expérience d’achat moins singulière, que les produits seront de qualité et que la relation humaine restera au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Continuez-vous à ouvrir des DMP ?



MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK