Pharmacien Manager n° 178 du 01/06/2018
 

PRATIQUES GESTION

F.R-V.


Lorsque la modification du planning des congés d’été intervient plus d’un mois avant le départ, l’employeur a toute latitude pour modifier les dates de congés. Le salarié doit se conformer au changement de planning. S’il refuse, il commet une insubordination et s’expose à un licenciement pour faute. En revanche, lorsque la modification intervient dans le mois qui précède le départ, l’employeur doit justifier d’une circonstance exceptionnelle qui l’oblige à bouleverser les dates dans l’intérêt de l’entreprise. D’après la jurisprudence, il doit s’agir d’une raison impérative de service : une commande imprévue, la nécessité de remplacer un salarié décédé…

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK