Pharmacien Manager n° 177 du 27/04/2018
 

PRATIQUES GESTION

Yves Rivoal

Pour ne pas mécontenter des clients qui veulent de plus en plus être servis tout de suite, l’optimisation du temps d’attente est devenu un enjeu majeur dans les officines. De nouvelles solutions émergent, parfois très surprenantes.


La première chose à faire lorsque l’on se penche sur la question de l’optimisation du temps d’attente devant les comptoirs, c’est de s’interroger sur l’organisation des flux sur le point de vente. « Sur ce point, la séparation des flux ordonnances et de parapharmacie s’est imposée ces dernières années comme une segmentation standard dans les officines de plus de 150 m2 », constate Philippe Plessis, dirigeant de la société d’agencement d’officines Proexpace. Co-titulaire avec Laurent Mattern de la Pharmacie de la Poterie à Ferney-Voltaire, Renaud Lotz est, lui, allé encore plus loin dans la segmentation. « Dans l’officine, nous avions dix comptoirs ordonnances, et deux comptoirs non ordonnances installés devant le rayon OTC, se souvient le cotitulaire qui accueille chaque jour près de 1 000 clients sur 500 m2 . Le problème, c’est que les clients ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK