Pharmacien Manager n° 174 du 22/01/2018
 

LETTRES DE LICENCIEMENT

PRATIQUES GESTION

F.R.-V.


U n décret paru au Journal officiel du 17 décembre 2017, introduit la possibilité pour l’employeur de préciser postérieurement les motifs énoncés dans la lettre de rupture. C’est désormais la nouvelle règle de procédure pour tout licenciement, personnel ou économique. Le salarié congédié dispose de 15 jours après la notification de son licenciement, pour demander à l’employeur de clarifier les motifs. À compter de cette réclamation, l’employeur a 15 jours, à son tour, pour répondre s’il le souhaite. Mais attention, cette nouvelle règle de procédure ne permet pas de compléter une lettre de rupture lacunaire, sans motif, ou d’ajouter de nouveaux motifs. Quant au salarié, s’il n’utilise pas cette faculté pour demander à l’employeur de préciser les raisons de la rupture, il ne pourra plus invoquer, devant les prud’hommes, avoir été ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !