Pharmacien Manager n° 174 du 22/01/2018
 

DOSSIER

Fabienne Colin

De manière générale, les français sont à la recherche de bien-être. Ce contexte focalise le consommateur sur sa santé et favorise l’essor des médecines alternatives. Une nouvelle ambiance dans laquelle la pharmacie a toute légitimité.


Aujourd’hui, un consommateur se rend en officine pour sa santé, mais également pour assouvir sa quête du bien-être. Une recherche qu’il étend d’ailleurs jusqu’aux grandes surfaces alimentaires. En s’affranchissant du diktat du médecin, le patient va de plus en plus prendre en charge sa santé lui-même. [Dans ce contexte], il faut créer des boutiques qui soient des hubs de solutions », déclarait Serge Papin, PDG du groupe de GMS Système U, lors du congrès annuel de Pharmactiv en octobre dernier. Quelle est la définition du “bien-être” ? « Un état agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit. » Mais le bien-être semble aujourd’hui davantage apparenté à un acte de consommation. « Aujourd’hui, les gens cherchent davantage à mieux vivre, via un projet personnel et une volonté de se ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK