Pharmacien Manager n° 174 du 22/01/2018
 

NEWS

Yves Rivoal

Après la musique, les taxis, les hôtels, la pharmacie passera-t-elle, elle aussi, sous les fourches caudines de l’ubérisation ? Les experts estiment que la profession doit s’adapter, mais que la pharmacie du XXIe siècle a les armes pour se défendre.


Après avoir obtenu une licence de pharmacien de gros dans au moins douze états américains, Amazon n’a toujours pas annoncé s’il allait s’attaquer ou non à la vente en ligne et à la livraison à domicile des médicaments sur prescription. Pour l’heure, le géant de la distribution se refuse toujours à tout commentaire sur le sujet. L’arrivée de ce nouvel entrant, qui, rappelons-le, livre déjà des médicaments hors ordonnances, constituerait une véritable bombe dans l’univers de la distribution du médicament aux Etats-Unis. Et amène à se poser la question du risque d’ubérisation des officines en France ? « Si l’on considère les ressorts de l’ubérisation, les nouveaux entrants proposent toujours un service basé sur la technologie, quand la valeur ajoutée des acteurs en place n’est plus assez forte et que le prix ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK