Pharmacien Manager n° 166 du 28/03/2017
 

PRATIQUES GESTION

EN BREF


Depuis la loi Sapin II du 9 décembre 2016, un commissaire aux apports ne doit plus être désigné si l’apport en nature est inférieur à 30 000 € et s’il n’excède pas la moitié du capital social. La désignation d’un commissaire aux apports est donc désormais identique en cas d’augmentation de capital qu’en cas de constitution.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !