Pharmacien Manager n° 164 du 20/01/2017
 

LOI TRAVAIL

PRATIQUES GESTION

F.R.-V.


Depuis le 1er janvier 2017, un accord d’entreprise peut déroger à un accord de branche, même s’il est moins avantageux que les dispositions conventionnelles. C’est un changement radical que la loi Travail introduit en inversant la hiérarchie des normes et en consacrant la primauté de l’accord d’entreprise sur l’accord de branche. En pharmacie, un tel accord peut par exemple abaisser le taux de majoration des heures supplémentaires à 10 %, au lieu d’appliquer les 25 % prévus par accord de branche. La durée des congés accordés pour événements familiaux, par exemple en cas de mariage, peut également être réduite au strict minimum légal. Cette nouvelle mécanique, qui révise à la baisse les avantages conventionnels, n’est toutefois pas généralisable à toutes les dimensions sociales de l’entreprise. Certains domaines restent intouchables : les salaires minima, les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK