– 80 % de rejets - Pharmacien Manager n° 164 du 20/01/2017 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 164 du 20/01/2017
 
TIERS PAYANT

TENDANCES

Auteur(s) : André-Arnaud Alpha*, François Pouzaud**

La société ADEPI propose aux pharmaciens une méthode pour limiter le recours à l’externalisation du tiers payant. Son principe ? Supprimer les rejets à la source, en agissant sur le travail de saisie des équipes. « 80 % des rejets sont issus du comptoir et notre méthode permet d’identifier les 20 % des causes qui en sont à l’origine », présente Patrick Caumette, dirigeant d’ADEPI. Voici comment : avec l’accord du titulaire, est installé le logiciel Phiegest qui intervient entre le LGO et le concentrateur pour extraire automatiquement après chaque télétransmission les rejets. Ceux-ci sont ensuite analysés puis regroupés en catégories pour en déterminer la cause. Phiegest fournit après chaque télétransmission un historique des rejets avec leurs causes. Les équipes sont formées deux demijournées pour éviter que ces erreurs ne se reproduisent.

Prix : 30 € HT/mois. Et pour 150 € HT par trimestre, le pharmacien peut suivre l’évolution des rejets par l’intermédiaire d’un tableau de bord envoyé par mail. www.phiegest.fr

NOTRE AVIS

Cette méthode anti-rejets offre deux intérêts. Le premier étant de réduire l’externalisation du tiers payant au strict nécessaire (20 % des rejets). Le second réside dans l’envoi du tableau de suivi de l’évolution des rejets qui sert d’outil de management de l’équipe officinale.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !