Et si vous passiez au shop-staging ? - Pharmacien Manager n° 156 du 25/03/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 156 du 25/03/2016
 

TENDANCES

Auteur(s) : Peggy Cardin-Changizi

Mieux qu’un simple relooking, le shop-staging permettrait non seulement d’embellir le point de vente à moindre coût mais aussi d’accroître ses ventes. Ce nouveau service, qui promet un retour sur investissement, s’adresse spécialement aux commerces de proximité. Pourquoi pas vous ?

Vous connaissez certainement le home-staging, concept démocratisé par l’émission de Stéphane Plaza sur M6 « Maison à vendre ou à louer ». Son principe : décorer un intérieur à partir de l’existant et avec des petits moyens afin de le rendre plus attractif. Et de mieux pouvoir le vendre. Via le shop-staging, c’est l’attractivité et le chiffre d’affaires des commerces de proximité que l’on cherche à booster. Avec la même approche que celle appliquée aux appartements ou aux maisons individuelles. Il s’agit donc de relooker un point de vente à moindres frais pour mettre en valeur son offre. « L’appellation de "shop-staging" est relativement récente, constate Christophe Barthélémy, fondateur de l’agence Fair Play. Mais le principe de "tout changer sans tout changer" est une préoccupation qui a toujours concerné les commerces. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que le chiffre d’affaires et la rentabilité au mètre carré sont en baisse chez de nombreux commerçants. Seuls les niveaux de stock augmentent… »

100 à 200 € le m2

Comme pour le homestaging, l’idée du shop-staging n’est pas de faire de gros travaux mais de rafraîchir et moderniser en minimisant les coûts. Pour vendre plus par la suite. Comptez un budget au mètre carré de 100 à 200 € en moyenne, contre 1 000 € pour un réaménagement complet. C’est ce service abordable que proposent Charlotte et Bérengère Bouvet. Lesquelles ont ouvert en janvier dernier leur agence à Nantes, sous le nom d’Identités Nomades. « Nous avons eu envie de répondre aux attentes des commerçants qui n’ont souvent pas les fonds nécessaires pour transformer leur point de vente, explique Bérengère, précédemment chef de projet marketing dans une enseigne de textile, en charge notamment de la décoration des vitrines. Notre volonté est de leur permettre d’avoir une décoration dans l’air du temps sans dépenser trop d’argent. » Cette offre s’adresse aux commerces de centre-ville. « Au départ, on ciblait essentiellement les bars et les restaurants, poursuit Bérengère, c ar leur clientèle est sensible à l’évolution de la décoration, au confort visuel et à une devanture accueillante. Puis nous avons élargi à tous les commerçants indépendants qui souhaitent finalement créer une ambiance pour que leurs clients se sentent bien dans leur boutique. ».

Plusieurs cibles sont ainsi concernées par une telle approche : un nouveau commerce, comme un commerce vieillissant, un magasin qui voit son chiffre d’affaires en baisse ou un commerçant qui voudrait accélérer la cession de son point de vente.

A la carte

« Nous avons plusieurs types de demande, observe Bérengère. Certains souhaitent uniquement des conseils, d’autres une prestation sur mesure. L’offre est à la carte et nous nous adaptons au budget du client. Dans tous les cas, l’ensemble doit être cohérent – la vitrine, la charte graphique, l’aménagement jusqu’au site Internet – dans une optique de stratégie cross-canal devenue incontournable aujour – d’hui. » Dans le cadre d’un réaménagement complet, l’agence réalise des planches pour proposer des ambiances d’inspiration. Ensuite, la prestation débute avec la sélection des partenaires (Identités Nomades sollicite un réseau d’artisans locaux), la réalisation de maquette 3D pour visualiser le rendu futur et la mise en place des éléments. Pour limiter les dépenses, il existe plusieurs « astuces », à commencer par repeindre la façade ou le mobilier en optant pour des teintes modernes, ou encore faire ressortir un mur avec une couleur différente des autres. Autres possibilités : acheter des objets de déco tendance à petit prix, personnaliser les différents espaces avec des stickers muraux, aménager sa vitrine avec des accessoires selon les saisons… « L’objectif étant de faire passer un message clairement identifié à la clientèle », rappelle Bérengère.

Avec son offre de restyling, l’agenceur Mobil M surfe aussi sur la tendance du home-staging et entend offrir au pharmacien une meilleure lecture de son espace de vente. Les tarifs de ce relooking stratégique étant bien sûr plus faibles que ceux d’un réagencement total. « Moins de réaménagement structurel, mais plus d’impact visuel, r ésume David Van Acker, directeur commercial. L ’intervention se fait au niveau de la communication sur le point de vente, de la gestion des flux, du merchandising. Nous proposons aussi du mobilier complémentaire afin d’améliorer le retour sur investissement. »

IDENtIté à créer

Dans le cadre d’un relooking, impossible de toucher à tous les espaces du magasin. Il est donc recommandé d’intervenir au niveau des zones impactantes. « Il faut arrêter de faire un peu de tout, résume Christophe Barthélémy. Avec un petit budget, il faut travailler de façon stratégique et concentrer les investissements sur les points visibles du magasin : la façade, la porte d’entrée, les murs, le sol, les espaces d’échange avec les clients… » Mieux vaut donc cibler les zones de « rénovation » du point de vente et ne pas encombrer le consommateur de signaux inutiles et désordonnés.

« Plus il y a de messages à percevoir et moins il pourra en mémoriser », confirme Olivier Barthélémy. Le shop-staging doit apporter sérénité visuelle, lisibilité et compréhension. Moins de PLV, une ambiance reposante pour les yeux, un parcours allégé apporteront aux clients une situation de bien-être qui déclenchera plus facilement l’acte d’achat. « Dans le cas des officines, les pharmaciens doivent reprendre possession de leur espace de vente – aujourd’hui envahi par les présentoirs et les signalétiques des laboratoires – et se réapproprier une identité propre. Cela apportera de la réassurance auprès des clients », poursuit notre interlocuteur. Autant dire qu’un réaménagement du point de vente, même minime, demande une véritable réflexion en amont.

Vitrines

A travailler !

Voilà une démarche qui ne coûte pas cher et permet de mettre en valeur la crédibilité du pharmacien et les particularités de l’officine : repenser ses vitrines pour les rendre plus impactantes. « On l’oublie, mais elles véhiculent l’image du point de vente. Ce sont elles que l’on voit en premier », souligne Jean-Pierre Lefebvre, président d’AKDV, qui a signé le dernier concept d’agencement du groupement Forum Santé. De trop nombreux pharmaciens ont renoncé à l’aménagement de leur vitrine et préfèrent poser, de façon désordonnée, des PLV. D’autres misent sur l’exposition de leurs offres promotionnelles. Or l’atout prix ne constitue pas forcément un point fort. Il ne représente, en tout cas, ni le métier ni la valeur ajoutée de l’équipe officinale ! » Dans un esprit plus événementiel, l’agence de shop-staging Identités Nomades propose une option « art et design ». Les vitrines peuvent ainsi servir de lieu d’exposition d’oeuvres, en associant, par exemple, des artistes et des designers locaux. De quoi apporter une vraie singularité à ses vitrines.

PRIX

Pour une pharmacie d’une surface de vente de 90 m2, le coût d’un shop-staging est évalué à 13 500 € en moyenne.

CLEAN

relooker un commerce commence par donner un coup de neuf aux surfaces et au mobilier en les nettoyant à fond et en les réparant.

LUMIÈRE

l’éclairage d’un commerce a son importance dans sa valorisation. En officine, éviter les spots agressifs, privilégier les lumières douces…

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !