Dessine-nous un horizon - Pharmacien Manager n° 156 du 25/03/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 156 du 25/03/2016
 
SONDAGE TITULAIRES RÉSULTATS EXCLUSIFS

DOSSIER

Auteur(s) : Myriam Loriol

Les pharmaciens se préparent au changement pour 2015… Dans la continuité de leur coeur de métier. c’est ce que révèle une enquête direct medica pour les échos études et « Pharmacien Manager »

En sondant les pharmaciens sur la vision future de leur exercice, il ressort que seuls 20 % sont optimistes pour l’avenir. Ce pessimiste latent n’est pas vraiment une surprise. Et pour cause, 27,7 % des titulaires interrogés craignent la perte du monopole officinal. Néanmoins, ils sont loin de dénigrer leur métier. Plus de 40 % sont prêts à se recentrer uniquement sur le médicament dans les années à venir. « Alors qu’ils sont moins enclins à faire évoluer la dimension commerciale de leur pharmacie », constate Hélène Charrondière, directrice du pôle pharmacie-santé des Echos Etudes. En effet, seuls 10,9 % des pharmaciens s’imaginent à la tête d’un supermarché du bien-être. « On sent qu’il n’y a guère d’adhésion au modèle anglosaxon de la pharmacie. Dans l’imaginaire des officinaux, se prépare bel et bien un virage vers leur cœur de métier. » Ils se projettent majoritairement vers une augmentation des conseils de prévention (20,1 % des réponses) et des actions de dépistage (18,7 %).

Autre enseignement de l’enquête Direct Medica, le train de l’enseigne en pharmacie est en marche puisque près de 30 % des sondés voient cette transformation avec certitude. Et plus de la moitié (51,3 %) s’y sentent bien préparés. Qu’on se le dise également, la voie vers la pharmacie digitale est amorcée. Ainsi, la vente en ligne fait figure d’évolution inéluctable dans 41,3 % des cas. 20 % des titulaires déclarent qu’ils s’y seront mis d’ici 2025.

Côté équipement, près d’un quart imaginent leur officine avec des murs digitaux, et 17,2 % entrevoient des bornes self-paiement. « Ces scores ne font pas la majorité mais témoignent d’une véritable réflexion de modernisation », estime Hélène Charrondière.

Il n’empêche, les pharmaciens se projettent dans un scénario inspiré de leur modèle actuel. « Les titulaires n’appréhendent encore pas bien “l’ubérisation” de la distribution pharmaceutique qu’ils relient principalement à Amazon. Or, il n’est pas impossible de voire apparaître des services de livraison à domicile, de click & collect ou d’accompagnement de la personne âgée, proposés par d’autres acteurs comme La Poste », avance Hélène Charrondière.

Résultats exclusifs

Enquête direct Medica « les perspectives de la pharmacie à l’horizon 2025 » pour les echos etudes et « Pharmacien Manager ».

Méthodologie

Ce sondage a été réalisé par direct Medica par internet du 15 au 19 février dernier auprès de 300 titulaires représentatifs de la population des pharmacies françaises, en termes de situation géographique et de chiffre d’affaires.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !