Pharmacien Manager n° 154 du 25/02/2016
 

REPORTAGE

Myriam Loriol

Avec un chiffre d’affaires en baisse notable depuis deux ans, la Grande Pharmacie de Genève voit heureusement sa marge augmenter. Et ce, grâce à une stratégie commerciale affinée par le titulaire Aurélien Droux.


Le bilan 2015 de l’officine fait apparaître une perte de 7,5 % du chiffre d’affaires. Et les résultats 2014 étaient dans la même (dé) veine. En cause, la fuite des prescripteurs alentours (voir page 26). Aurélien Droux le sait bien : sa principale planche de salut consiste à développer sa marge. Pari réussi ! Il peut se targuer d’avoir gagné 2 points de taux de marge en l’espace d’une année, passant de 29,32 % à 31,25 % (chiffres clos au 30 juin 2015). Fin gestionnaire, le titulaire confronté à de gros soucis de trésorerie, ne badine pas avec les achats. Il en a fait son activité de prédilection. Adhérent du groupement Synaps Pharma, il siège au conseil d’administration. Surtout, il fait partie de 3 commissions d’achats (OTC, para et nutrition). Ainsi il est en première ligne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK