2 QUESTIONS À Luc Fialletout DIRECTEUR GÉNÉRAL D’INTERFIMO - Pharmacien Manager n° 154 du 25/02/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Pharmacien Manager n° 154 du 25/02/2016
 

PRATIQUES GESTION

Auteur(s) : François Pouzaud

Pharmacien Manager. L’administration fiscale a apporté fin 2015 des précisions sur les abattements de plus-values lors de la vente de SEL en pharmacie. De quoi s’agit-il ?

Luc Fialletout. Les abattements dits incitatifs (jusqu’à 85 %), prévus depuis 2014 pour le calcul de la plus-value sur parts de SEL, sont désormais imposables au barème progressif de l’I.R.

Ce dispositif paraît séduisant, mais en y regardant de plus près, les pharmaciens risquent de connaître des déconvenues. En effet, rares seront ceux qui pourront en profiter, car la SEL ne doit pas exister depuis plus de 10 ans ou avoir repris une activité préexistante.

P.M. Des exonérations sont également prévues pour les « holdings animatrices » lors de cessions de titres, quid des holdings purement financières ?

L.F. Les SPFPL « pures » ne sont pas éligibles aux abattements renforcés, contrairement aux SPFPL « animatrices », d’où l’intérêt de constituer les secondes plutôt que les premières. Mais l’on sait combien les spécialistes sont réticents à constituer des SPFPL « animatrices » en pharmacie, où il est souvent difficile de justifier auprès de l’administration l’externalisation de fonctions supports (informatique, gestion, etc.) dans une holding.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !