Pharmacien Manager n° 147 du 21/04/2015
 

SUJET DU MOIS

PRATIQUES

ACTUS

François Pouzaud

La trésorerie est un bien précieux par les temps qui courent. D’où l’intérêt de la faire fructifier. C’est encore plus vrai pour toutes les autres « réserves » qui, elles, ne fluctuent pas. Encore faut-il ne pas se tromper dans la gestion de ses placements.


Comment faire les bons choix en fonction de ses besoins ?Le pharmacien doit commencer par structurer sa trésorerie par échéance par rapport à ses besoins. La trésorerie dont il a besoin au quotidien doit être classiquement placée sur les comptes courants et les comptes à terme dont les rendements sont aujourd’hui très faibles, de l’ordre de 0,20 à 0,25 % sur 3?mois jusqu’à 0,70 à 1 % sur 2 ans avant impôts. S’il hésite sur l’échéance, la solution à moyen terme est le fonds euro du contrat de capitalisation à l’IS, certes avec des pénalités en cas de sortie anticipée avant 4 ans. La performance a encore été de 2,80 % à 3 % l’an avant impôts en 2014. Quant aux officines à l’IR, elles ont la chance d’avoir accès au même contrat de capitalisation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK