Pharmacien Manager n° 135 du 22/02/2014
 

COOPÉRATIONS COMMERCIALES

Pratiques gestion

En bref

F.P.


Les grandes lignes du projet de loi relatif à la consommation (dit projet de loi Hamon) tel qu’adopté en 2e lecture le 29 janvier au Sénat demeurent inchangées par rapport au texte adopté à l’Assemblée nationale le 16 décembre dernier. Néanmoins, on peut relever, concernant les abus en matière de coopérations commerciales, la précision apportée par le Sénat : « La notion d’avantage ne correspondant à aucun service commercial effectivement rendu ou manifestement disproportionné au regard de la valeur du service rendu recouvre également toute demande supplémentaire en cours d’exécution du contrat visant à maintenir ou accroître abusivement ses marges ou sa rentabilité. » En particulier, les sénateurs considèrent comme abusive une demande non prévue à l’accord initialement conclu, qui poursuit un objectif irréaliste au regard du contexte de la commercialisation des produits.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Votre grossiste-répartiteur vous donne-t-il satisfaction ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK