Pharmacien Manager n° 135 du 22/02/2014
 

Tendances

Claire Frangi

Le procédé est vieux comme le monde, mais Internet l’a complètement revisité : le troc est en vogue aujourd’hui, tant pour les objets que l’échange de services. Tour d’horizon.


Finie l’image peu valorisante de la récupération. Signe de l’évolution des mentalités, être en quête de « bonnes affaires », redonner vie à des objets de seconde main est désormais monnaie courante et fait passer pour un « consomm’acteur » malin. Le troc fait partie de ces nouvelles pratiques qualifiées de collaboratives ou alternatives, dont l’émergence a été accélérée par l’envol d’Internet et l’arrivée du haut débit. « Le troc répond à un moteur économique – la crise et la baisse du pouvoir d’achat – et à un moteur sociétal – consommer plus responsable –, avec une volonté de partage, de solidarité et de respect de l’environnement pour éviter le gaspillage », analyse Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem, qui décrypte les modes de consommation des ménages en France et en Europe. 32 % des consommateurs disent avoir déjà eu recours au troc, selon ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !