Pharmacien Manager n° 134 du 23/01/2014
 

DISTRIBUTION DE DERMOCOSMÉTIQUES

Pratiques gestion

en bref

F. P.


La Cour de cassation (chambre commerciale, 24/09/2013, pourvoi n° 12-14.344) approuve une cour d’appel d’avoir jugé disproportionnée et donc anticoncurrentielle la clause obligeant les distributeurs de produits dermocosmétiques à justifier de la présence physique d’un pharmacien diplômé pour la revente de produits n’entrant pas dans le monopole des pharmaciens. La Cour de cassation a jugé que ces produits ne nécessitent pas, sur le plan de la santé des utilisateurs, de conseils particuliers. Ces derniers pouvant être dispensés par toute personne ayant bénéficié d’une formation adéquate en dermatologie ou cosmétologie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK