Et surtout… bonne santé - Le Moniteur des Pharmacies n° 3517 du 08/06/2024 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3517 du 08/06/2024
 

EDITO

 

« Après s’être mis à dos l’hôpital public, les médecins généralistes et spécialistes, les infirmiers libéraux, les étudiants en santé, les pharmaciens, les établissements privés, vers qui le gouvernement se tournera-t-il pour assurer le soin pour tous et partout ? Pire, lorsque tous ces maillons seront brisés, où et par qui les Français pourront-ils encore se faire soigner ? » Ces questions, ce sont celles posées par le député Les Républicains Yannick Neuder, médecin cardiologue et vice-président de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, dans une tribune, « La santé au bord du gouffre », publiée dans Le Figaro, le 4 avril. Au pays de Pasteur, la situation est donc en train de sérieusement se gripper : 2 Français sur 5 déclarent avoir déjà renoncé à des soins ou à des médicaments pour des raisons financières, selon une étude OpinionWay*. Et malgré le sentiment prégnant dans l’opinion publique que « c’était mieux avant », la peur de voir notre système de santé totalement s’effondrer l’emporte sur le reste. Plus de 1 Français sur 2 est actuellement résigné à accepter le doublement des franchises médicales, tel une sorte de mal nécessaire pour préserver le tout. Quant à la question « Qui doit assumer la part croissante des dépenses de santé qui ne sont plus remboursées par l’Assurance maladie ? », 66 % des sondés estiment que la solution repose sur les mutuelles, détaille OpinionWay*. Faut-il encore une preuve supplémentaire qu’en matière de financement du système de santé il n’y a pas de miracle ou d’argent magique. 

 
 
 
  • * Source : étude OpinionWay pour deuxiemeavis.fr, réalisée en collaboration avec Ronan Chastellier, sociologue et maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris. Le sondage a été effectué en avril 2024 auprès d’un échantillon de 1 019 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Jugez-vous l'avenant économique à la convention pharmaceutique satisfaisant pour votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !