Sécurité rapprochée - Le Moniteur des Pharmacies n° 3507 du 30/03/2024 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3507 du 30/03/2024
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : Christelle Pangrazzi 

 

Le 14 mars 2024, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture avec modifications une proposition de loi visant à davantage protéger les soignants contre toute forme d’agression. Le div aggrave les sanctions en cas de violences commises dans les locaux des hôpitaux ou dans des pharmacies, des centres de santé et maisons de santé et de naissance, des services et établissements sociaux et médicosociaux (comme les services de protection de l’enfance ou les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). En cas d’incapacité totale de travail de plus de huit jours d’un personnel, l’agresseur risquerait, par exemple, jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 € d’amende. La proposition de loi crée également un outrage spécifique pour toutes les insultes visant tous les professionnels de santé puni d’une amende maximale de 7 500 €. Enfin, le div ouvre la possibilité à l’employeur d’un professionnel de santé ou d’un autre membre du personnel de déposer plainte à sa place, avec son accord écrit, pour certaines infractions. Le Sénat doit désormais examiner cette proposition de loi.

 
 
 

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !