Iluvien, médicament d’exception à prescription restreinte - Le Moniteur des Pharmacies n° 3500 du 10/02/2024 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3500 du 10/02/2024
 
RÈGLES DE DISPENSATION

EXPERTISE

DELIVRANCE

Auteur(s) :
Par Marianne Maugez

Implant intravitréen contenant du fluocinolone, corticoïde à visée anti-inflammatoire, Iluvien est indiqué en seconde intention dans le traitement de la perte d’acuité visuelle associée à l’œdème maculaire diabétique chronique et dans la prévention de la rechute de l’uvéite non infectieuse récidivante.

Médicament d’exception à prescription réservée à certains spécialistes

Durée maximale de prescription : 1 an.

Première dispensation : ordonnance d’exception à quatre volets établie dans un service ou par un spécialiste en ophtalmologie.

Renouvellement : identique à la première prescription.

Posologie et administration

Iluvien doit être administré par voie intravitréenne, à raison d’un implant dans l’œil atteint, par un ophtalmologiste expérimenté.

L’administration simultanée dans les deux yeux n’est pas recommandée.

Une anesthésie adéquate et une antisepsie antibactérienne à large spectre doivent être administrées avant l’injection.

L’implant permet une libération prolongée de fluocinolone pendant une durée allant jusqu’à 36 mois. Si le patient présente une perte d’acuité visuelle, une augmentation de l’épaisseur rétinienne secondaire à une récidive ou une aggravation de l’œdème maculaire diabétique, un autre implant peut être administré 12 mois après le premier.

Contre-indications

 

Glaucome préexistant, infection oculaire ou périoculaire active ou suspectée, uvéite infectieuse.

Points de vigilance

Une visite de contrôle est à prévoir au maximum 7 jours après l’injection pour détecter une infection oculaire, une augmentation de la pression intraoculaire ou toute autre complication.

Une mesure de la pression intraoculaire est nécessaire tous les trimestres durant les 3 ans qui suivent la mise en place de l’implant.

En cas d’augmentation de la douleur ou de la gêne oculaire, d’aggravation de la rougeur de l’œil, d’éclairs lumineux, d’augmentation brutale de taches devant l’œil (corps flottants), de vision floue, déformée ou de tout autre trouble de la vision, de baisse de la vision, d’augmentation de la sensibilité à la lumière, de modification de l’apparence de l’œil ou de gonflement de la cornée, les patients doivent contacter immédiatement un ophtalmologiste.

Ils peuvent présenter une diminution d’acuité visuelle temporaire après l’administration et ne doivent pas conduire ou employer des machines jusqu’à ce que leur vision soit rétablie.

Par mesure de précaution, ne pas utiliser pendant la grossesse.

Principaux effets indésirables

 

Les effets indésirables sont essentiellement des affections oculaires secondaires à l’injection intravitréenne ou à l’utilisation locale de corticoïdes au long cours. Cataracte (pouvant conduire à une chirurgie), augmentation de la pression intraoculaire, glaucome, hémorragie conjonctivale, décollement de la rétine sont les effets les plus fréquemment décrits.

 
 
 
 

Fiche technique

Acétonide de fluocinolone, 190 μg implant intravitréen avec applicateur.

Liste I, remb. SS à 65 %.

Horus Pharma : 04 93 19 54 03

 

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !