Téléconsultations : la SNCF accusée d’aller trop loin - Le Moniteur des Pharmacies n° 3497 du 20/01/2024 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3497 du 20/01/2024
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : Yves Rivoal

 

Dans un communiqué en date du 15 janvier 2024, MG France, le premier syndicat de médecins généralistes, invite la SNCF à ranger sur une voie de garage son projet d’équiper avec des cabines de téléconsultation 1 735 gares situées dans des déserts médicaux. Et de tacler le prix de revient de cette téléconsultation qui serait de l’ordre de 55 €. « Soit 107 % de plus que la consultation présentielle chez le généraliste. Surcoût financé par les collectivités locales, bien sûr. Celles qui rechignent à doter les médecins des moyens nécessaires et ne rêvent que d’obliger tout simplement les généralistes à s’installer où elles le souhaitent. » Pour le syndicat, ces cabines sont loin d’être la solution. Il en est de même pour la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam). Interrogée le 16 janvier par TICsanté, Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée de la Cnam, a rappelé que l’organisme était contre les « implantations dans des lieux dits commerciaux », en précisant : « On ne peut pas imposer une offre de soins qui ne soit pas concertée avec les professionnels de santé. »

 
 
 

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !