Vert à moitié plein - Le Moniteur des Pharmacies n° 3468 du 03/06/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3468 du 03/06/2023
 

EDITO

Auteur(s) : Laurent Lefort

LEFORT_Laurent_0121PM-03lk.jpg
 

« Les médecins prescrivent mieux, les pharmaciens délivrent mieux et les patients consomment mieux », expliquait Thierry Moreau-Defarges, le président de Cyclamed, lors d’un colloque organisé le 30 mai à Paris par l’Association Bon usage du médicament (Abum). Alors, même s’il n’est pas question de remettre en cause le bien-fondé de la démarche, d’où vient ce sentiment de vivre la transition écologique dans le domaine de la pharmacie comme (trop) punitive ? De la plus que controversée dispensation à l’unité sûrement, elle qui est présentée de façon récurrente comme un argument en faveur de l’environnement et que le ministère de la Santé tient à renforcer dans le cadre de la « planification écologique du système de santé ». Sans doute aussi de la « sobriété » des prescriptions qui est envisagée, de la réflexion qui sera menée sur la déprescription et les solutions alternatives non médicamenteuses. Pourtant, nombre d’idées sont séduisantes sur le papier (recyclé comme il se doit). S’appuyer autant que faire se peut sur des fournisseurs en circuit court est désormais l’attitude de base à adopter. Intéressante aussi la réflexion sur un retour du délai de péremption à cinq ans des médicaments. Ambitieuse l’élaboration d’un outil d’analyse complète de l’impact environnemental des principes actifs, impact qui pourrait lui-même être pris en compte dans l’attribution d’une AMM comme dans l’évaluation par la Haute Autorité de santé du service médical rendu. Plus subtile encore serait la mesure consistant à substituer un médicament par un autre en fonction de son incidence sur l’environnement. L’occasion d’inventer une nouvelle rémunération sur objectifs de santé environnementale à l’acronyme fleuri (Rose) ? Car protéger la planète n’est ni un acte ni un geste gratuit. L’industrie l’a bien compris, elle qui commence à réclamer que soient pris en compte, dans la fixation du prix d’un médicament, les efforts qu’elle réalise pour que celui-ci soit plus vert...

 
 
 

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !