Vocabria, médicament à prescription hospitalière - Le Moniteur des Pharmacies n° 3467 du 27/05/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3467 du 27/05/2023
 
RÈGLES DE DISPENSATION

EXPERTISE

DELIVRANCE

Auteur(s) :
Par Marianne Maugez

Antiviral inhibiteur d’intégrase, le cabotégravir est indiqué en association avec la rilpivirine dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les patients adultes.

 

Visuel MPL 3402 (ne pas mettre la boîte ouverte !)

Médicament à prescription hospitalière

Durée maximale de prescription : 1 an.

Première dispensation : ordonnance hospitalière établie par tout prescripteur. La monographie précise que le traitement doit être prescrit par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l’infection par le VIH.

Renouvellement : suivant les mêmes conditions que la première délivrance.

Posologie et administration

Les comprimés sont indiqués en phase d’initiation pour évaluer la tolérance au traitement, ainsi qu’en compensation en cas d’oubli de l’injection de cabotégravir.

La posologie recommandée, toujours en association avec la rilpivirine, est de 1 comprimé à 30 mg par jour pendant au moins 28 jours.

En cas de vomissement dans les 4 heures qui suivent la prise, un autre comprimé doit être pris. En cas d’oubli, prendre un comprimé dès que possible dans les 12 heures suivant l’oubli. Au-delà des 12 heures, ne pas rattraper la prise.

Les injections intramusculaires sont utilisées pour le traitement d’entretien. La dose recommandée est de 1 injection de 600 mg le dernier jour du traitement par voie orale.

Le schéma posologique comprend 1 nouvelle injection de 600 mg 1 mois plus tard, puis une tous les 2 mois (un intervalle de 7 jours avant ou après la date d’injection prévue est toléré).

Les 3 premières administrations sont à effectuer en milieu hospitalier, un relais est ensuite possible en ville mais chaque injection doit être réalisée par un professionnel de santé. Les injections de cabotégravir et de rilpivirine doivent être administrées lors de la même consultation, en 2 sites d’injection distincts du muscle fessier.

La monographie du Vocabria évoque un schéma posologique avec des injections mensuelles de cabotégravir à 400 mg, mais cette présentation n’est pas commercialisée en France.

Points de vigilance

L’utilisation concomitante avec la rifampicine, la carbamazépine, l’oxcarbazépine, la phénytoïne, le phénobarbital ou le millepertuis est contre-indiquée.

L’administration en cas de grossesse n’est pas recommandée, sauf si le bénéfice attendu justifie le risque potentiel pour le fœtus.

Des réactions d’hypersensibilité (éruption cutanée parfois accompagnée de fièvre, malaise général, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, œdème facial) imposent un arrêt immédiat du traitement et une surveillance des patients.

Un bilan hépatique périodique est recommandé.

Principaux effets indésirables

 

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des réactions au site d’injection, des céphalées et de la fièvre. Des affections psychiatriques (dépression, anxiété), des sensations vertigineuses et des troubles digestifs ont également été décrits.

 
 
 
 
 

Fiche technique

Cabotégravir 30 mg, cp pel.

Cabotégravir 600 mg, sup. inj. LP en flacon de 3 ml, seringue et aiguille.

Liste I, remb. SS à 100 %.

ViiV Healthcare : 01 39 17 69 69

 

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !